International
URL courte
9311
S'abonner

La dirigeante de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) Annegret Kramp-Karenbauer a évoqué l’état de santé d’Angela Merkel qui a été prise de tremblements en public peu avant son départ pour le sommet du G20.

La dirigeante de la CDU Annegret Kramp-Karrenbauer a tenu à rassurer sur l’état de santé d’Angela Merkel qui a subi une deuxième attaque violente juste avant son départ pour le Japon au sommet du G20.

«Nous avons continué à parler au téléphone tous les jours depuis  que je suis en Israël et elle va bien», a-t-elle déclaré au journal Bild.

Elle a signalé que le fait que la santé de la chancelière retenait l'attention de la communauté internationale montrait le «grand rôle» joué par Merkel dans le monde.

La chancelière a été victime d’une nouvelle crise de tremblements jeudi 27 juin peu de temps avant son départ pour le Japon lors d'une apparition publique à Berlin. Il s’agit du deuxième malaise de ce type survenu en une dizaine de jours. Précédemment, Angela Merkel avait déjà été prise de tremblements en public lors de l’accueil du nouveau Président ukrainien Volodymyr Zelensky le 18 juin à Berlin.

Commentant en marge du G20 à Osaka ses récentes crises de tremblements, elle a signalé qu’elle se portait bien, sans pour autant détailler si elle avait consulté un médecin.

«Je n'ai rien de spécial à signaler. Mais je vais bien», a-t-elle dit, ajoutant que ces tremblements allaient disparaître comme ils étaient arrivés.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 en baisse en France mais toujours au-dessus de 10.000
Tags:
crise, G20, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, Angela Merkel, Annegret Kramp-Karrenbauer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook