Ecoutez Radio Sputnik
    Exposition Toutânkhamon à Paris

    Une tête de Toutankhamon aux enchères à Londres malgré l'indignation du Caire

    CC BY 2.0 / THE FARM
    International
    URL courte
    7029
    S'abonner

    À Londres, un portrait sculpté du célèbre pharaon Toutankhamon, d’un montant de quelque 4,5 millions d'euros, a été mis aux enchères, déclenchant l’indignation du Caire pour qui l’objet a été volé et qui exige sa restitution.

    Un portrait sculpté du pharaon Toutankhamon a été mis aux enchères jeudi 4 juillet à Londres, malgré la colère du Caire qui considère que l'œuvre a été volée et a enjoint les responsables à la retourner à l'Égypte.

    La pomme de discorde s’avère être une tête en quartzite brun de 28,5 cm de haut, vieille de plus de 3.000 ans. Estimée à plus de 4 millions de livres sterling (4,5 millions d'euros), elle représente le dieu Amon sous les traits de «l'enfant pharaon», qui a accédé au trône à neuf ans. On y reconnaît sa bouche charnue, ses yeux en amande et ses pommettes hautes, détaille l’AFP.

    Une œuvre datant de la période amarnienne dont la vente, prévue à 16h30 GMT, a déclenché la furie de l'Égypte, qui a réclamé à Christie’s d'y renoncer.

    Dispute entre Londres et Le Caire

    Dans un communiqué, le ministère égyptien des Affaires étrangères et des Antiquités a regretté que la maison d'enchères londonienne ait organisé mercredi une première vente de pièces égyptiennes malgré «les demandes égyptiennes légitimes ces dernières semaines», notamment concernant l'obtention des certificats d'acquisition des œuvres.

    L'ambassade d'Égypte au Royaume-Uni «est désolée que la salle des ventes envisage de conduire une nouvelle vente (jeudi) avec des artéfacts égyptiens, dont la tête de Toutankhamon, sans s'assurer de (l'obtention) des papiers» nécessaires à la vente, ajoute le ministère.

    Christie's a assuré avoir «effectué des contrôles approfondis afin de vérifier la provenance et le statut légal de l'objet».

    «L'objet n'est pas et n'a pas été l'objet d'une enquête et aucune préoccupation n'a jamais été soulevée à son sujet, bien que son existence soit largement connue et qu'il ait été exposé publiquement», fait valoir la maison d'enchères.

    Tags:
    Christie's, Royaume-Uni, Egypte, indignation, vente aux enchères, enchères, Toutânkhamon, Le Caire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik