Ecoutez Radio Sputnik
    Image du vol MH370

    Et si le vol MH370 avait été détourné? Un journaliste avance une nouvelle théorie

    © AP Photo / Joshua Paul
    International
    URL courte
    Disparition du Boeing malaisien lors du vol MH370 (65)
    9240
    S'abonner

    Le trajet qu’a suivi le vol MH370 dans les heures après sa disparition des radars laisse à penser qu’un potentiel hijacker, «expérimenté» au manche, a modifié le trajet dans le cadre d’une opération «rusée» et «délibérée», estime David Learmount, journaliste spécialisé dans l’aéronautique.

    Ayant analysé la trajectoire du vol MH370 de Malaysia Airlines, disparu des radars en mars 2014 et dont l’épave reste introuvable, le journaliste spécialisé en aviation David Learmount fournit sur Channel 5 des détails sur ceux qui pourraient détourner l’avion et provoquer la tragédie.

    Dans le film documentaire «Vol MH370» diffusé sur la même chaîne, le journaliste pointe le fait que l'avion a effectué un virage serré à 180 degrés puis a volé le long de la frontière entre deux zones de contrôle du trafic aérien. Cela le pousse à conclure qu'il s'agissait d'une prise de contrôle délibérée.

    «L’appareil a presque fait demi-tour et a volé exactement le long de la ligne divisant l’espace aérien entre le Vietnam et la Malaisie, de sorte que chacun pensait que l’autre en était responsable», a-t-il précisé, cité par The Express.

    «Pour vous, cela pourrait être une coïncidence, pour moi, c'était incroyablement délibéré, car la précision des vols était impressionnante», souligne-t-il.

    L’avion ne possédait «aucun programme automatique, c'est-à-dire pilote automatique, qui aurait pu le réaliser», tandis que l’opération était «extrêmement rusée et très réfléchie», poursuit Learmount.

    Par conséquent, l’une des possibles conclusions est que quelqu'un a délibérément détourné l'avion et en a changé le trajet, résume The Express.

    Le Boeing 777 a quitté Kuala Lumpur le 8 mars 2014 à 16h41 UTC. Malaysia Airlines a déclaré avoir perdu le contact avec l'appareil 38 minutes après le décollage. L'avion a été perdu de vue par les aiguilleurs du ciel, mais une heure plus tard, son système de communication par satellite (Satcom) a soudainement envoyé une demande de connexion alors que l'appareil survolait l'océan Indien.

    Le Boeing a échappé à la portée des radars civils, mais les enquêteurs ont pu suivre ses déplacements en analysant les données des radars militaires et les communications par satellite. Ces données ont montré que le MH370 avait volé vers le sud-ouest de l'océan Indien, après avoir fait un détour par la mer de Chine méridionale, puis par le détroit de Malacca. Certains enquêteurs supposent que l'avion était en mode pilote automatique alors qu'il volait vers le sud parce que sa trajectoire de vol correspondait à une ligne droite.

    Plusieurs débris ont depuis été retrouvés à La Réunion, sur l'île Maurice, à Madagascar et sur les côtes est de l'Afrique. Pourtant, son épave reste introuvable. La Malaisie a déboursé près de 116 millions de dollars pour tenter de le retrouver, renonçant finalement à ses tentatives en mai 2018. Une entreprise privée américaine d'exploration des fonds marins, Ocean Infinity, a aussi mené une recherche qui n'a donné aucun résultat. La disparition du vol MH370 est considérée comme l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile.

    Dossier:
    Disparition du Boeing malaisien lors du vol MH370 (65)
    Tags:
    océan Indien, Kuala Lumpur, Malaysia Airlines, aviation, détournement d'avion, enquête, théories, journalistes, disparition, avions, MH370
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik