International
URL courte
6373
S'abonner

Donald Trump tente de transformer ses alliés en complices en leur dictant ce «qu’ils doivent et ce qu’ils peuvent faire en termes de politique et d’économie», a estimé l’ex-chancelier allemand dans une interview accordée au quotidien allemand Handelsblatt.

Gerhard Schröder a avancé que d’après lui, Donald Trump entreprenait de transformer ses alliés en complices. Il a émis ces propos au cours d’une interview accordée au quotidien allemand Handelsblatt.

L’ex-chancelier allemand a tenu à souligner que le Président des États-Unis tentait «de dicter à ses amis et alliés ce qu’ils doivent et ce qu’ils peuvent faire en termes de politique et d’économie».

«Sous le drapeau de la liberté et de l’économie de marché, il détruit délibérément le système économique mondial établi sur des règles», a exposé Gerhard Schröder.

«Nous ne sommes pas une république bananière»

En outre, l’ex-chancelier s’est indigné du comportement de l’ambassadeur des États-Unis à Berlin, Richard Grenell. Schröder a ainsi indiqué qu’il aimerait voir le gouvernement répondre au diplomate: «nous ne sommes pas une république bananière», et que la politique intérieure de l’Allemagne ne le concernait pas, en riposte par exemple aux critiques émises par l’Américain contre les dépenses militaires décidées par le gouvernement allemand.

Pour rappel, ce dernier avait jugé «inquiétant» que le gouvernement allemand travaille à revoir à la baisse le niveau «déjà inacceptable» de ses dépenses militaires. La chancelière fédérale Angela Merkel avait en réponse souligné que l'Allemagne n'allait pas sacrifier l'aide au développement pour augmenter son budget défense.

De plus, Richard Grenell avait été récemment accusé -notamment par Klaus Ernst, le président de la commission du Bundestag pour l’économie et l’énergie- d’avoir parlé à l’Allemagne comme si elle était une colonie américaine, concernant la conduite à tenir face au gazoduc Nord Stream 2.

En janvier M.Grenell avait envoyé des courriers à plusieurs sociétés allemandes, les menaçant de sanctions en réaction à leur soutien au projet Nord Stream 2. L’Allemagne a considéré les déclarations de l’ambassadeur comme un cas d’ingérence dans ses affaires intérieures.

Lire aussi:

L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Une banderole anti-Macron survole la cérémonie militaire du 14 juillet – vidéo
Tags:
Allemagne, Donald Trump, Maison blanche, Gerhard Schröder
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook