International
URL courte
20621
S'abonner

Sans reconnaître avoir commis une faute lors de son récent discours du 4 juillet, Donald Trump a expliqué sa phrase sur les troupes de Georges Washington qui avaient «pris les aéroports» par un prompteur tombé en panne.

Interrogé vendredi à propos de son lapsus sur les Américains qui ont remporté la victoire «aérienne» pendant la guerre d’indépendance des États-Unis, Donald Trump a évoqué un prompteur «kaput» à cause de la pluie.

«Le prompteur est tombé en panne […]. Juste en plein milieu de cette phrase, il est tombé en panne», a-t-il déclaré aux journalistes à la Maison-Blanche.

Selon lui, ce «n’était pas agréable» d’avoir ce problème «en face de millions et de millions de gens».

Le Président a toutefois refusé de reconnaître sa faute et a affirmé avoir prononcé son discours après cette panne de l’appareil.

«Je connaissais très bien ce discours, c’est pourquoi j’étais capable de le prononcer sans prompteur […]. Et de toute façon, c’était difficile de le regarder en réalité à cause de la pluie», a-t-il ajouté.

Prononçant le Jour de l’Indépendance un discours devant le mémorial de Lincoln à Washington, le Président Trump a notamment déclaré que pendant la guerre de 1775-1783, c’est-à-dire plus d’un siècle avant le premier vol contrôlé et motorisé de l’Histoire effectué par les frères Wright en 1903, l’armée américaine avait «pris le contrôle des airs» et «les aéroports».

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Le nombre journalier de cas de Covid-19 remonte au-dessus des 21.000 en France
Un Su-27 russe intercepte trois avions militaires français pour le troisième jour d'affilée
Tags:
aéroport, air, avion, indépendance, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook