International
URL courte
4916214
S'abonner

Les insultes à l’adresse du Président russe en direct d’une émission diffusée le 7 juillet au soir sur la chaîne géorgienne Rustavi 2 ont provoqué l’indignation des autorités et des habitants du pays. Selon la Présidente géorgienne, il s’agit d’une «agression verbale».

Le 7 juillet, lors de son émission «P.S.» sur la chaîne géorgienne Rustavi 2, l’animateur Giorgi Gabunia s’est permis de lancer des obscénités en russe à Vladimir Poutine.

Cette démarche a provoqué l’indignation des autorités et des habitants du pays.

La réaction des responsables locaux

La Présidente géorgienne Salomé Zourabichvili a notamment qualifié ces propos d’«agression verbale».

«[Ces déclarations, ndlr] contredisent les traditions géorgiennes et ne servent qu’à diviser et augmenter des tensions dans le pays, avec la Russie et dans la région», a-t-elle écrit sur Twitter.

Le Premier ministre géorgien Mamuka Bakhtadze a, à son tour, déclaré qu’il s’agissait d’un «acte dégoûtant de provocation» qui était «totalement inacceptable».

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le ministère géorgien des Affaires étrangères a souligné que les déclarations de M.Gabunia n’avaient rien à voir avec la liberté d’expression et qu’elles ne faisaient que détériorer davantage les relations avec Moscou.

Manifestations devant le siège de la chaîne

Une centaine de personnes s’est rassemblée devant le siège de la chaîne en scandant «La Géorgie sans Rustavi 2». Les manifestants demandaient à la direction et à Giorgi Gabunia de présenter leurs excuses. Ils ont également réclamé la démission de ce dernier.

Par la suite, Rustavi 2 a interrompu la télédiffusion et a présenté ses excuses à l’audience. Selon un communiqué publié sur son site, les propos de l’animateur ne répondaient pas aux «hauts standards» imposés par la chaîne. La diffusion a repris le 8 juillet au matin.

Le présentateur suspendu provisoirement

La chaîne géorgienne Rustavi 2 a par la suite annoncé que le présentateur avait été suspendu.

Pendant deux mois, il ne pourra ni préparer, ni animer les émissions de la chaîne, est-il indiqué. La décision a été prise par l’organe d’autogestion du média en question.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Alerte en Algérie après la réapparition du poisson lièvre
Les sirènes d'alerte déclenchées en Israël
Tags:
émissions, Salomé Zourabichvili, insulte, Vladimir Poutine, Géorgie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik