Ecoutez Radio Sputnik
    Abou Dhabi

    Après sa position sur l’Iran, Abou Dhabi aurait également réduit son engagement au Yémen

    CC0 / Pixabay / Makalu / Abou Dhabi
    International
    URL courte
    8310

    Abou Dhabi a pris la décision d’opter pour «une stratégie de paix prioritaire» au Yémen, a confié un responsable émirati sous couvert d’anonymat, cité par l’AFP. Cette décision intervient après les déclarations du chef de la diplomatie émiratie disculpant l’Iran de toute responsabilité dans l’attaque des deux pétroliers dans le golfe d’Oman.

    Un responsable émirati, ayant requis l’anonymat, a affirmé à l’agence France-Presse (AFP) que son pays était en train de réduire son engagement dans la guerre au Yémen. Il a souligné qu’Abou Dhabi optait actuellement pour la paix dans ce pays.

    «Nous avons un certain nombre de troupes qui sont réduites pour des raisons stratégiques à Al-Hodeïda et pour des raisons tactiques» dans d'autres parties du Yémen, a-t-il déclaré. «Cela a à voir essentiellement avec le fait de passer d'une stratégie militaire prioritaire à une stratégie de paix prioritaire», a-t-il ajouté.

    Depuis août 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé où intervient une coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite.

    Si cette information rapportée par l’AFP se vérifiait, cela serait la deuxième fois en moins de deux semaines que les Émirats arabes unis prennent leur distance par rapport à la politique de Riyad dans la région, notamment sur les relations avec l’Iran.

    En effet, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue russe à Moscou, Abdallah ben Zayed Al Nahyane, ministre émirati des Affaires étrangères, avait affirmé qu’il n’y avait pas «de preuves claires et convaincantes concernant les attaques des pétroliers dans le golfe d’Oman».

    Régissant aux déclarations des États-Unis, du Royaume-Uni, de l’Arabie saoudite et d’Israël qui imputent la responsabilité des attaques à l’Iran, le diplomate avait lancé que «si d'autres pays ont des informations plus claires, je suis sûr que la communauté internationale les écoutera facilement». «Mais nous devons être très sérieux et sûrs de la vérification de ces informations pour qu’elles puissent être convaincantes pour la communauté internationale», a-t-il poursuivi.

    Quant à la crise diplomatique avec Téhéran, le ministre émirati des Affaires étrangères a appelé tous les pays de la région à participer à l'accord sur le nucléaire iranien pour apaiser la situation.

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un énorme requin blanc filmé à quelques centimètres d’une cage de plongeurs – vidéo
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Golfe persique, crise du Golfe, mer d'Oman, Yémen, Iran, Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik