International
URL courte
20263
S'abonner

Angela Merkel a été prise d'une nouvelle crise de tremblements alors qu'elle recevait le Premier ministre finlandais, Antti Rinne, à Berlin

Angela Merkel a été prise d'une nouvelle crise de tremblements alors qu'elle recevait le Premier ministre finlandais, Antti Rinne, à Berlin.

La chancelière allemande s’est mise à trembler alors qu’elle se tenait près du chef du gouvernement finlandais pendant un cérémonial militaire organisé à l’occasion de son arrivée.

Il s’agit de la troisième crise de ce genre survenue en une vingtaine de jours. Précédemment, Angela Merkel avait déjà été prise de tremblements en public lors de la réception du nouveau Président ukrainien Volodymyr Zelensky le 18 juin dernier à Berlin.

Touchée par une nouvelle crise de tremblements à la veille de son départ pour Osaka, la chancelière allemande a assuré qu’elle se portait bien, indiquant qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter.

«Je n'ai rien de spécial à signaler. Mais je vais bien», a-t-elle dit, ajoutant que ces tremblements allaient disparaître comme ils étaient arrivés.

Évoquant début juillet ces crises de tremblements d’Angela Merkel, sa successeure au poste de présidente de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) Annegret Kramp-Karenbauer a rassuré sur son état de santé.

«Nous avons continué à parler au téléphone tous les jours depuis  que je suis en Israël et elle va bien», a-t-elle déclaré au journal Bild.

Elle a signalé que le fait que la santé de la chancelière retenait l'attention de la communauté internationale montrait le «grand rôle» joué par celle-ci dans le monde.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
état de santé, crise, Antti Rinne, Angela Merkel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook