Ecoutez Radio Sputnik
    Sarah Idan

    Son soutien à Israël pourrait coûter cher à Miss Irak

    © AP Photo / Sebastian Scheiner
    International
    URL courte
    23417
    S'abonner

    Miss Irak a été avertie du risque de perdre sa nationalité pour avoir exprimé son soutien à Israël lors d'une réunion des Nations unies le mois dernier, a-t-elle annoncé. Dans son discours, elle avait insisté sur le fait que le conflit arabo-israélien reposait sur les convictions antisémites enseignées dans les pays musulmans.

    Miss Irak 2017, Sarah Idan, a déclaré qu'elle risquait d'être déchue de sa nationalité irakienne après s’être exprimé contre son pays et avoir soutenu Israël au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies à Genève. La reine de beauté irakienne de 29 ans habite en Californie et a remporté le prix de l'ambassadeur de l'Onu pour la paix d’United Nations Watch en 2019, selon le Daily Mail.

    «Le problème entre Arabes et Israéliens va au-delà des désaccords politiques. Il est profondément ancré dans les systèmes de croyances enseignés dans les pays musulmans, qui sont antisémites. J'aimerais rappeler aux pays arabes qu'aujourd'hui, vous avez plus d'intérêts communs avec Israël qu’avec les milices terroristes», a-t-elle déclaré devant le Conseil des droits de l’Homme.

    Dans les jours qui ont suivi son discours à l’Onu, des demandes pour la déchoir de sa nationalité ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux, des internautes évoquant ses critiques à l'égard de l'Irak.

    Par la suite, dans un communiqué envoyé à Baghdad Today, le député irakien Ali al-Ghanmi a demandé que ses commentaires et les conséquences qui en découlent pour sa citoyenneté soient évalués conformément à la loi.

    «Les autorités compétentes doivent dire si ce crime nécessite la déchéance de nationalité.»

    Sarah Idan a réagi à ces annonces sur son compte Twitter en faisant appel à diverses organisations et chefs d'État.

    «Il y a deux semaines, l'Irak a rejeté mes déclarations à l'Onu considérant que je n'ai pas la liberté de parler d'Israël. Maintenant ils sont en train de me priver de ma nationalité. C'est inhumain. Je suis bouche bée», a-t-elle écrit.

    Посмотреть эту публикацию в Instagram

    Peace and Love from Miss Iraq and Miss Israel ❤️❤️💕💕 #missuniverse

    Публикация от Sarah Idan (Sarai) سارة عيدان (@sarahidan)

    Par le passé, Sarah Idan s’était déjà rendue en Israël pour rencontrer Miss Israël qu’elle avait connue en novembre 2017 à Las Vegas. Leur selfie posté alors sur Instagram et signé «Peace and Love de Miss Irak et Miss Israël» avait provoqué un tollé dans le monde arabo-musulman. Selon le Times of Israel, Sarah Idan a reçu des menaces de mort à la suite de cette publication et sa famille a été contrainte de quitter l’Irak en lien avec cet incident.

    Tags:
    déchéance de nationalité, Conseil des droits de l'homme de l’ONU, ONU, Israël, Miss Irak 2017
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik