International
URL courte
7143
S'abonner

L’Allemagne n’a pas reçu de propositions d’inclure les États-Unis et le Royaume-Uni aux pourparlers du format Normandie sur l’Ukraine, a annoncé le ministère allemand des Affaires étrangères, quelques jours après que le Président Zelensky a évoqué cette possibilité dans un message sur les réseaux sociaux.

Personne n’a proposé à l’Allemagne d’élargir les négociations au format Normandie (Ukraine, Russie, Allemagne, France) sur l’Ukraine, a déclaré vendredi 12 juillet le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, Christofer Burger.

«Selon nos informations, le Président Poutine et le Président Zelensky ont discuté le 11 juillet de la possibilité de poursuivre les négociations au format Normandie. Personne ne nous a proposé d’élargir le format», a indiqué M.Burger.

Toutefois, Berlin a des contacts étroits avec Washington et Londres sur le dossier ukrainien, a ajouté le porte-parole.

La diplomatie allemande a annoncé le 11 juillet qu’une rencontre des conseillers des chefs d’État et de gouvernement au format Normandie se tiendrait ce vendredi 12 juillet à Paris.

Négociations sur l’Ukraine à six?

Le Président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait précédemment appelé sur Facebook à organiser un sommet à Minsk sur le règlement de la situation en Ukraine, qui réunirait les représentants des quatre membres du format Normandie, mais aussi le Président Donald Trump et la Première ministre britannique, Theresa May.

Le 11 juillet, Vladimir Poutine a jugé possible d’envisager une telle rencontre après la formation d’un nouveau gouvernement et la tenue d’élections législatives en Ukraine. Il a toutefois ajouté qu’il fallait encore attendre la réaction des autres pays concernés.

Format Normandie

Le terme de «format Normandie» est né après une rencontre entre Vladimir Poutine, François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko, alors Président de l’Ukraine, à l’occasion des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement, le 6 juin 2014.

Le 12 février 2015, les quatre pays ont signé les accords de Minsk, afin de faire respecter un cessez-le-feu dans le Donbass ukrainien, théâtre d’un conflit meurtrier entre les brigades indépendantistes et les forces fidèles au gouvernement de Kiev.

Lire aussi:

Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Pourquoi l’Iran ne réagit-il pas face aux attaques attribuées à Israël?
Tags:
Christofer Burger, format Normandie, Donbass, Ukraine, ministère allemand des Affaires étrangères, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook