Ecoutez Radio Sputnik
    Des systèmes antiaériens russes à la base de Hmeimim, en Syrie (archive photo)

    Les systèmes antiaériens russes ont repoussé une attaque contre la base de Hmeimim en Syrie

    © Sputnik . Dmitri Vinogradov
    International
    URL courte
    17923

    Des radicaux ont attaqué la base russe de Hmeimim en Syrie au moyen de drones, l'attaque a été repoussée, a annoncé le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Les systèmes antiaériens russes ont repoussé une attaque de drones contre la base de Hmeimim en Syrie dans la nuit du 11 au 12 juillet, a annoncé ce vendredi 12 juillet le chef du Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général Alexeï Bakine.

    «Les membres de groupes armés illégaux opérant dans la zone d'Idlib ont attaqué la base russe de Hmeimim au moyen de drones dans la nuit du 11 au 12 juillet. Les moyens de défense antiaérienne russe ont détecté trois drones qu'ils ont détruits à une distance sûre de la base. L'incident n'a pas fait de blessés ni de dégâts matériels. La base russe de Hmeimim fonctionne comme toujours», a indiqué M.Bakine lors d'un point presse.

    Ces dernières 24 heures, les radicaux ont en outre pris pour cible plusieurs localités dans les gouvernorats de Lattaquié et d’Alep, a ajouté le général.

    Selon lui, les réfugiés continuent de revenir dans les régions où ils résidaient avant le début des hostilités. Les membres du Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Surie assurent le fonctionnement de dix postes de contrôle. Selon un dernier bilan, 407.785 réfugiés et personnes déplacées sont rentrés dans leurs foyers.

    «Le Centre russe pour la réconciliation appelle les chefs des groupes armés illégaux à renoncer aux provocations armées et à œuvrer pour le rétablissement de la paix dans les régions qu’ils contrôlent», a conclu M.Bakine.

    En juin, des groupes radicaux avaient aussi envoyé des drones contre la base militaire russe de Hmeimim, cette attaque avait été repoussée sans faire ni dégâts, ni victimes.

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Tags:
    Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Syrie, aérodrome de Hmeimim
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik