International
URL courte
9804
S'abonner

Des systèmes de défense antimissile russes S-400, dont les premiers composants ont déjà été acheminés en Turquie, pourraient bientôt être livrés dans d’autres pays du Proche-Orient, estime le député russe Leonid Sloutski.

Commentant le début de l’acheminement des composants des S-400 en Turquie, le président de la commission des Affaires étrangères de la Douma, Leonid Sloutski a indiqué qu’outre Ankara, d’autres acteurs de la région étaient intéressés par l’acquisition des systèmes.

«Avec la Turquie, ce n’est que la première vague. Des S-400 et d’autres systèmes militaires russes dernier-cri se répandront dans la région. Nous allons coopérer étroitement. Les volumes de cette coopération sont grands et je suis sûr qu’ils peuvent être augmentés. Il y a des pays importants qui parlent de besoins similaires et, bien entendu, ces besoins seront satisfaits», a-t-il déclaré.

Selon le député, «des livraisons seront effectuées dans un avenir proche».

Rappelons que la Défense turque a annoncé que les premières pièces des systèmes de défense antimissile russes S-400 lui avaient été livrées vendredi 12 juillet. Samedi matin, la partie turque a confirmé l’atterrissage du quatrième avion avec des composantes. Le ministère russe de la Défense a indiqué, à son tour, que la livraison des éléments restants des systèmes serait effectuée en stricte conformité avec les conditions du contrat passé avec la partie turque et dans les délais prévus.

S-400 russes pour la Turquie

Le contrat russo-turc est estimé à plus de 2,1 milliards d'euros. Selon le ministère turc de la Défense nationale, Ankara déploiera les systèmes sur son territoire dès octobre 2019.

Washington a prévenu la Turquie à plusieurs reprises que le contrat conclu avec Moscou pourrait avoir un effet «dévastateur» sur l'achat d'avions de chasse furtifs F-35 à Lockheed Martin. Recep Tayyip Erdogan a également plusieurs fois indiqué qu’il n’avait pas à obtenir de permission de qui que ce soit pour assurer la défense de son pays, soulignant qu’il s’agissait d’«une affaire réglée».

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook