International
URL courte
11710
S'abonner

Un chauffeur de bus de la compagnie Flixbus qui arborait un tatouage nazi sur le bras a été suspendu dans la foulée par la compagnie d’autocars.

Un chauffeur de bus de la compagnie Flixbus qui arborait un tatouage nazi sur le bras a été suspendu dans la foulée par la compagnie d’autocars.

La compagnie de cars Flixbus a indiqué samedi 13 juillet avoir exclu de ses lignes un chauffeur italien portant tatoué sur le bras le titre de l'ouvrage hitlérien «Mein Kampf», après une vague d'indignation sur Twitter déclenchée par un passager. 

Le conducteur, employé d'un entreprise italienne travaillant en sous-traitance pour Flixbus a été suspendu à son arrivée à Bergame de la desserte qu'il conduisait, au départ de Toulouse, a indiqué à l'AFP Raphaël Daniel, porte-parole de Flixbus, confirmant une information de plusieurs médias. 

Ce conducteur «ne travaillera plus sur nos lignes», a précisé M. Daniel. 

Flixbus a pris cette mesure après s'être attiré une avalanche de tweets polémiques suite à l'alerte du passager, relayée sur le compte @aghantros avec un cliché du tatouage, et à la première réponse qu'elle lui a apportée. 

«FlixBus est fier d'être une multinationale dotée d'une équipe multinationale et que des chauffeurs de tous les secteurs culturels travaillent pour nous. Nous n'acceptons donc aucune discrimination d'origine ou de religion envers nos clients ou nos employés», avait d'abord répondu la compagnie sur son compte Twitter. 

M. Daniel a reconnu une formulation «malheureuse» portant à «mauvaise interprétation», alors que la compagnie entendait selon lui manifester sa tolérance zéro face à de tels phénomènes. «Sur le fond, nous voulions aussi vérifier ce qu'il en était», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Ankara dit être prêt à envoyer des troupes au Haut-Karabakh si Bakou le demande
Tags:
bus, conducteur, tatouage, Bergame, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook