International
URL courte
261934
S'abonner

Les trois crises de tremblements dont a été victime Angela Merkel continuent de faire débat sur son état de santé. Un spécialiste allemand a récemment livré son pronostic plutôt rassurant.

L’état de santé d’Angela Merkel continue à interroger. En moins d’un mois, la chancelière a eu trois crises de tremblements devant les caméras. Et bien qu’elle assure qu’elle va bien, les symptômes qu’elle affiche peuvent être ceux de plusieurs maladies sérieuses, telles que la sclérose en plaques ou Parkinson.

Mais le pronostic livré par Uwe Jahnke, médecin en chef du département de neurologie et de neurophysiologie dans une clinique allemande de Neustadt, est plutôt rassurant: ayant examiné les vidéos montrant la chancelière, il a déduit qu’il s’agirait du tremblement orthostatique, une maladie rare, mais pas très dangereuse.

Ces tremblements ne se produisent en général que lorsque la personne reste debout et dès qu’elle commence à bouger, les symptômes disparaissent. Mais, comme souligne M.Jahnke, il ne s’agit que de ses impressions et le vrai diagnostic, ce n’est que le médecin de Merkel qui le connaît exactement.

Si ces suppositions s’avèrent correctes, cette maladie ne peut pas être définitivement vaincue. Cependant, des médicaments prescrits à vie permettent d’en minimiser l’impact.

Tremblements de Merkel

La première crise de tremblements de la chancelière survenue en public remonte au 18 juin, alors qu’elle recevait à Berlin le nouveau Président ukrainien Volodymyr Zelensky. Elle avait alors attribué cet incident à une déshydratation liée à la forte chaleur qui régnait sur Berlin.

Toutefois, le 27 juin, les caméras l’ont de nouveau captée prise de tremblements, puis encore une fois le 10 juillet. Le lendemain de cette dernière crise, elle est restée assise lors d’une cérémonie des hymnes nationaux à l’occasion de la visite de son homologue danoise, Mette Frederiksen.

Lors de sa deuxième crise, l’entourage de Mme Merkel a tenté d’expliquer son malaise par une réaction psychologique liée au souvenir anxieux de sa première crise du 18 juin.

Qu’en pensent les Allemands?

Lors de la dernière crise qui s’est produite en public, les caméras ont montré la chancelière balbutier quelque chose. Une méthode de lecture labiale a permis de déterminer, qu’elle répétait la phrase: «Je vais y arriver [Ich schaffe das, ndlr]».

Comme l’a montré un sondage rendu public samedi, pour une majorité de citoyens (59%) les tremblements dont Mme Merkel a été victime relèvent de son affaire «privée», 34% des sondés ne partageant pas cette opinion.

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un plongeur parvient à filmer de près un gigantesque requin blanc en Floride – vidéo
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Tags:
diagnostic, médecine, Allemagne, santé, Angela Merkel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook