Ecoutez Radio Sputnik
    Requins

    Des pays du Maghreb s’illustrent en tête de la pêche aux requins en Méditerranée, au grand dam d’ONG

    CC0 / PIRO4D
    International
    URL courte
    169
    S'abonner

    Le WWF a présenté dans son rapport sur la survie des requins en mer Méditerranée le classement des pays qui en sont les plus gros pêcheurs dans la région. La Libye occupe la première place.

    La Libye occupe la première place du classement des plus gros pêcheurs de requins en Méditerranée, comme l’indique le rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) intitulé «Les requins en crise: un appel à l’action pour la Méditerranée». Celui-ci a été publié vendredi 12 juillet, deux jours avant la journée mondiale des requins, fêtée le 14 juillet.

    D’après le classement, la Libye pêche près de 4.260 tonnes de requins par an. La Tunisie est placée à la seconde place avec 4.161 tonnes.

    Ces deux pays sont les plus gros pêcheurs de requins de la région avec des prises trois fois supérieures à celles de l’Italie (1.347 tonnes) et de l’Égypte (1.141 tonnes).

    L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe 27% des espèces de requins et de raies vivant en Méditerranée dans la catégorie en «danger critique» à cause de la surpêche.

    Le rapport souligne que la pêche illégale représente aussi une menace pour les différentes espèces de squales en Méditerranée. Des analyses ADN ont en effet démontré la présence de requins dans nos magasins, vendus comme étant de l’espadon. En outre, le plastique est également dangereux pour ces animaux, ceux-ci pouvant mourir après en avoir avalé.

    Selon Giuseppe di Carlo, directeur de l'Initiative méditerranéenne marine du WWF, ces espèces pourraient disparaître si la situation ne change pas.

    Le WWF propose ainsi des solutions que les pêcheurs et gestionnaires de la pêche devraient envisager, par exemple d’«éviter de pêcher dans les habitats critiques comme les nurseries» ou encore d’«utiliser des engins adaptés pour éliminer les prises accessoires».

    Tags:
    rapport, plastique, Méditerranée, ONG, WWF, danger, requins, pêche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik