Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron en Serbie

    «Mal rangée», l’UE n’est pas prête à accueillir la Serbie pour le moment, déclare Macron

    © REUTERS / DJORDJE KOJADINOVIC
    International
    URL courte
    232410
    S'abonner

    En visite à Belgrade ce 15 juillet, Emmanuel Macron a fait comprendre que l'adhésion de la Serbie à l'UE n'était pas pour demain, expliquant que les deux parties avaient du travail à faire et avouant qu'à ce jour l'Union «fonctionne très mal à 28».

    «Nous avons les uns et les autres du travail à faire», a constaté le Président français lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue serbe ce 15 juillet à Belgrade. C’est dans ces termes qu’il s’est exprimé sur la future adhésion de la Serbie à l’UE. Il a toutefois pointé que les parties avaient en même temps beaucoup d’énergie et de volonté.

    ​«La Serbie a toujours eu l’esprit de responsabilité, la sagesse de dire on s’est pas engagé sur une date, au moment où on sera prêts et vus comme prêts. Vous avez vu là un moyen de traduire des réformes importantes de montrer un engagement, dessiner une ligne d’horizon historique mais aussi de porter des réformes qui étaient courageuses et indispensables», a précisé Emmanuel Macron.

    Et l’UE a ses exigences, a-t-il rappelé, avant de reconnaître au Président Aleksandar Vucic une «grande franchise» et «une volonté de faire très forte».

    L’UE «mal rangée»

    «Je pense que l’UE aujourd’hui est mal rangée», a en outre constaté le dirigeant français, précisant qu’à son avis l’UE «fonctionne très mal à 28» actuellement.

    «Je pense qu’avant – et c’est compatible avec le processus dans lequel vous êtes engagés – il faut que nous, nous fassions très vite les choix pour avoir une Union européenne qui fonctionne déjà beaucoup mieux, qui sache prendre plus vite les décisions et être une vraie puissance souveraine quand elle regarde la Chine ou les États-Unis», a-t-il notamment pointé.

    Lire aussi:

    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Un policier frappé lors d’un contrôle pendant que les amis de l’agresseur filment la scène
    La police annonce 806.000 manifestants dans toute la France, la CGT 1,5 million pour ce 5 décembre
    Tags:
    adhésion, Emmanuel Macron, France, Union européenne (UE), Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik