Ecoutez Radio Sputnik
    Des échauffourées  à Marseille après la qualification de l’équipe de football d’Algérie pour la finale de la CAN

    «Français de papier»: Robert Ménard s’en prend aux fauteurs de troubles suite à la victoire de l’Algérie

    © AFP 2019 BORIS HORVAT
    International
    URL courte
    256814

    Sur RTL, Robert Ménard a estimé que les quelques supporters de l’Algérie responsables d’incidents le 14 juillet sont des «Français de papier» seulement. Il s’est également interrogé sur les raisons de l’échec de leur intégration.

    Lors d’une intervention sur RTL, le maire de Béziers Robert Ménard a qualifié les responsables des débordements dans plusieurs villes de France, après la qualification de l’équipe de football d’Algérie pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, de «Français de papier» et non «de cœur».

    ​«Ce qui me semble problématique, c’est ce qu’il y a dans la tête de ces gens, enfin de ces Français, des Français de papier. Ça ne fait pas l'ombre d'un doute, mais c’est des Français de quoi? De cœur, bien sûr que non», a-t-il déclaré, tout en réfutant vouloir généraliser.

    Et de qualifier de «crétins» les supporters qui ont tenu des propos tels que: «niq** la France», «on pisse sur l’Arc de triomphe», «vive l’Algérie» et «on est Français, mais on reste Africains. On a fait plus vite que les Boches. On a pris Paris en trois heures». M.Ménard s’est dit inquiet par «le peu d'envie d'être Français de la part de ces garçons et de ces filles».

    «Ils sont Français de papier. Leurs parents sont souvent Français. C'est la troisième génération et on a raté à ce point l'intégration? Ils n'aiment pas la France», s’est-il interrogé, estimant qu’«il faut dire que peut-être qu'on ne leur donne pas envie d'aimer la France».

    Pour le maire de Béziers, la France paye le prix «de gens qui ont toujours trouvé des excuses à ce genre de comportements». À ce titre, il rappelle les propos tenus en février 2017 à Alger par Emmanuel Macron, alors candidat à l’élection présidentielle, qui avait qualifié la colonisation de «crime contre l’humanité». «Quand vous allez dire ça en Algérie, vous croyez que vous rendez votre pays attractif, aimable et qu'on a envie de l'aimer?», s'insurge-t-il.

    Au total, 282 personnes ont été interpellées dans la soirée du dimanche 14 juillet, lors des heurts survenus dans plusieurs villes de France en marge des célébrations de la qualification de l'Algérie pour la finale de la CAN, a annoncé lundi 15 juillet le ministère de l'Intérieur. Sur ces 282 personnes, 249 ont été placées en garde à vue, selon le ministère.

    Lire aussi:

    Macron appelle les Français à se «réconcilier» et dénonce «l'esprit de résignation»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Tags:
    Fête nationale française (14 juillet), Emmanuel Macron, Alger, France, émeutes, Coupe d'Afrique des nations CAN, victoire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik