Ecoutez Radio Sputnik
    Ryanair

    Ryanair va supprimer 30.000 vols suite à la crise qui touche le Boeing 737 Max

    © REUTERS / Ralph Orlowski
    International
    URL courte
    4104
    S'abonner

    La plus grande compagnie aérienne low-cost d’Europe, Ryanair, fait face aux conséquences de la crise qui touche le constructeur américain Boeing depuis le crash de deux de ses avions. Le transporteur irlandais a décidé de réduire le nombre de ses vols drastiquement.

    Ryanair, compagnie aérienne à prix cassé la plus répandue en Europe, est contrainte de réduire le nombre de ses vols, et donc de passagers transportés, en raison de la suspension des livraisons des Boeing 737 MAX, rapporte un communiqué de la société.

    Dans sa note, Ryanair indique qu’elle attendait la mise en service cette année de cinq des 135 avions commandés, puis de 58 d’ici l’été prochain. Mais selon une estimation «prudente», la compagnie aérienne irlandaise espère désormais recevoir la moitié de ce nombre, toutefois sans aucune garantie.

    Actuellement, Ryanair prévoit de transporter 157 millions de passagers d'ici mars 2021, réduisant ainsi son taux de croissance de l'été 2020 de 7% à 3%. Comme le nombre de passagers sera inférieur aux prévisions, la compagnie prévoit de supprimer près de 30.000 vols pour l’année prochaine, soit cinq millions passagers de moins, indique le Guardian.

    «Ryanair reste attaché à l’avion 737 Max et s’attend à ce qu’il revienne en service avant la fin 2019», indique le communiqué du directeur général de Ryanair, Michael O’Leary, publié le 16 juillet.

    Deux tragédies impliquant le Boeing 737 MAX

    Après deux catastrophes de Boeing 737 MAX 8, dont l’une s’est produite le 29 octobre 2018 en mer de Java, tuant 189 personnes, et la deuxième le 10 mars 2019 juste après le décollage de l’aéronef d'Addis Abeba, provoquant la mort de 157 personnes, la flotte de 737 MAX a été immobilisée au sol à travers le monde. Ces crashs ont contraint Boeing à en suspendre les livraisons, ce qui impacte économiquement la compagnie américaine.

    Tags:
    livraisons, crashs, Ryanair, Boeing
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik