International
URL courte
6910
S'abonner

83 conteneurs avec des déchets plastiques d’une masse totale d’environ 1.600 tonnes, importés depuis les États-Unis et le Canada, ont été découverts au Cambodge, rapporte Phnom Penh Post. Les autorités ont lancé une enquête. Le Canada est déjà impliqué dans des scandales similaires en Malaisie et aux Philippines.

Les déchets plastiques trouvés dans 83 conteneurs au port de Sihanoukville mardi 16 juillet ont été importés depuis les États-Unis et le Canada, a annoncé le ministère cambodgien de l'Environnement, ajoutant que leur poids était d’environ 1.600 tonnes.

Les autorités ont ouvert une enquête pour trouver la société ou les individus responsables de l’introduction des conteneurs dans le pays, a déclaré au journal en ligne Phnom Penh Post le porte-parole du ministère, Neth Pheaktra.

«Pas une poubelle»

Celui-ci a signalé que les déchets plastiques avaient été importés illégalement grâce à des documents indiquant qu’ils contenaient des «produits recyclables» et non pas des détritus.

«Le gouvernement continuera à prendre les mesures les plus strictes contre l'importation de marchandises illégales. Le gouvernement n'autorisera en aucun cas de tels déchets plastiques au Cambodge. Le Cambodge n’est pas une poubelle», a martelé le porte-parole.

Il a précisé en outre que les autorités cherchaient à déterminer quand les déchets seraient renvoyés dans leurs pays d'origine.

«La société importatrice sera condamnée à une amende conformément à la loi», a-t-il conclu.

Polémiques avec le Canada

Ce n’est pas la première fois que le Canada est sommé de récupérer ses déchets, ayant déjà eu des problèmes similaires avec les Philippines et la Malaisie.

Suite à un incident diplomatique survenu fin mai entre Manille et Ottawa, le pays s’est engagé à rapatrier ses déchets avant le mois de juillet.

Le ministre malaisien de l’Environnement Yeo Bee Yin a déclaré fin mai qu’il renverrait environ 3.000 tonnes de déchets plastiques non recyclables à des pays tels que le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie, afin d'éviter de devenir un «dépotoir» pour les pays riches.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
déchets plastiques, États-Unis, Canada, Cambodge
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook