Ecoutez Radio Sputnik
    Un pétrolier de la société Stena Bulk (archive photo)

    La saisie du pétrolier britannique doit faire l’objet d’un procès, selon Téhéran

    © AP Photo / Damian Dovarganes
    International
    URL courte
    5261

    Le problème de l’arraisonnement par l’armée iranienne du pétrolier Stena Impero dans le détroit d’Ormuz doit être examiné par un tribunal iranien, tel est le souhait qu’a formulé le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue britannique, Jeremy Hunt.

    Le pétrolier britannique Stena Impero arraisonné par les Gardiens de la révolution islamique doit faire l'objet d'une procédure judiciaire car il a violé la réglementation maritime, a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, cité par la chaîne Telegram officielle du gouvernement iranien.

    «Lors d’un entretien téléphonique avec le chef de la diplomatie britannique, Jeremy Hunt, M.Zarif a rappelé qu’à la différence du Royaume-Uni qui a illégalement saisi un pétrolier iranien, l’Iran a pris des mesures [arraisonner le pétrolier Stena Impero, ndlr] suite à une demande de l’Organisation iranienne des ports et de la navigation après que le pétrolier britannique a violé les règles. Cette affaire doit passer par la voie juridique», est-il rapporté.

    D’après le communiqué, les deux ministres ont souligné l’importance de rechercher des solutions juridiques et des méthodes permettant d’éviter l’escalade des tensions.

    Selon SkyNews Arabia, M.Zarif a précisé que le procès devait se dérouler sur le sol iranien.

    Le navire arraisonné «pour violation des règles internationales», selon Téhéran

    L’Islamic Republic News Agency (IRNA) a annoncé le 19 juillet que les Gardiens de la révolution islamique avaient arraisonné le pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d'Ormuz «pour violation des règles internationales». Au total, 23 marins se trouvent à bord du bateau, dont trois Russes, des Lettons, des Philippins et des Indiens, d'après Northern Marine Management Ltd, qui gère le pétrolier.

    Le Stena Impero a été saisi quelques heures après la décision de la Cour suprême de Gibraltar de prolonger de 30 jours l'immobilisation, effectuée le 4 juillet, du Grace 1, un pétrolier iranien arraisonné par la police et les douanes de Gibraltar, assistées d'un détachement de Royal Marines britanniques, sur consigne des États-Unis.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik