Ecoutez Radio Sputnik

    Macron recherche l’autonomie dans tous les domaines militaires, selon le Spiegel

    © AFP 2019 ELIOT BLONDET
    International
    URL courte
    13611
    S'abonner

    Le nombre de mesures mises en place par la France dans le domaine militaire, y compris l’augmentation des dépenses budgétaires, indique le désir d’Emmanuel Macron de réaliser son projet d’«autonomie stratégique» de la France et de l’Europe par rapport aux États-Unis, analyse le Spiegel.

    L’inauguration d’un sous-marin nucléaire d’attaque Suffren à Cherbourg, la décision de créer un grand commandement de l’espace au sein de l’armée de l’air ainsi que le défilé militaire du 14 juillet 2019, auquel ont participé des militaires de dix pays européens… Tout cela démontre que le Président français veut effectivement réaliser la doctrine d’«autonomie stratégique» de la France dans le cadre d’une armée européenne commune, estime l’auteur d’un article paru dans le magazine allemand d'investigation le Spiegel.

    «Il s’agit de renforcer notre autonomie stratégique, qui doit s’inscrire, d’ailleurs, dans un cadre européen», a déclaré Emmanuel Macron le 13 juillet, au cours de son discours à l’hôtel de Brienne.

    Commentant ces propos, le Spiegel indique que, s’il n’y a rien de nouveau quant à la doctrine française de la dissuasion indépendante, le Président français veut tout de même que l’Europe soit autonome par rapport aux États-Unis, dans presque tous les domaines militaires.

    Interrogé à ce sujet par l’hebdomadaire allemand, le directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) Pascal Boniface estime que soit l’Europe reste le spectateur passif du duel entre les États-Unis et la Chine, soit elle déclare qu’elle a ses propres priorités.

    Le futur déploiement par la France du commandement de l’espace est l’une des mesures visant à réaliser cette doctrine. Selon Xavier Pasco, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), cela s’explique par la nécessité de mener des opérations similaires à celles que l’armée française met en place au Mali et au Sahel. Toutefois l’expert note que le développement des technologies militaires spatiales nécessite des milliards d'investissements.

    L’expert indique que, dans ce domaine, l’Allemagne et la France pourraient s’échanger leurs renseignements car, si la première a les meilleurs satellites radar, la seconde a les meilleurs satellites optiques. Cependant se pose la question de la quantité d'informations partagées et en outre, il n’a pas été précisé si, en cas de coopération étroite, l’Allemagne était prête à elle aussi rebaptiser ses forces en «armée de l'air et de l'espace».

    Le Spiegel rappelle également les volumes différents concernant les dépenses militaires des deux pays. En effet, si en Allemagne, le budget militaire représente actuellement 1,2% du PIB, la France envisage pour les années 2019-2025 de l’augmenter de 1,8% à 2% du PIB ce qui lui coûtera 300 milliards d'euros d'ici 2025.

    Ainsi pour atteindre le niveau français, d’autres pays européens devront sérieusement augmenter leur budget militaire. En outre, rien ne les oblige à rejoindre le concept d'«autonomie stratégique». Par exemple, en Allemagne qui, sur le plan militaire, est traditionnellement plus étroitement liée aux États-Unis, ce concept a peu de partisans, conclut le média allemand.

    Tags:
    États-Unis, Europe, France, défense, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik