Ecoutez Radio Sputnik

    Xi Jinping se déclare prêt à contribuer au maintien de la paix dans le golfe Persique

    © Sputnik . Alexandre Astafiev
    International
    URL courte
    4294
    S'abonner

    Le Président chinois a déclaré lundi 22 juillet que la partie chinoise était prête à contribuer au maintien de la paix dans le golfe Persique lors d'une réunion avec le prince héritier des Émirats arabes unis (EAU) au Palais de l’Assemblée du peuple à Beijing.

    La Chine soutient les efforts des Émirats arabes unis et des autres membres de la communauté internationale dans la promotion de la paix et de la stabilité dans le golfe Persique. Elle appelle toutes les parties intéressées à ne pas «ouvrir la boîte de Pandore». Cependant, la Chine invite les pays concernés à régler de manière pacifique tout conflit sur la base du respect mutuel et par le dialogue.

    Selon Xi Jinping, la situation dans le golfe Persique influe non seulement sur le bien-être de l'ensemble du Moyen-Orient, mais aussi sur la stabilité mondiale. Ainsi, il est du devoir de chacun d’apaiser la situation dans cette région.

    Tensions dans le détroit d’Ormuz

    Le golfe Persique et les zones adjacentes sont sujets à de vives tensions depuis plusieurs semaines.

    Les Gardiens de la révolution ont arraisonné le 19 juillet le pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d'Ormuz «pour violation des règles internationales». 23 marins se trouvaient à bord, dont trois Russes, d'après Northern Marine Management Ltd, qui gère le pétrolier. Le Royaume-Uni avait auparavant arraisonné un pétrolier iranien à Gibraltar, accusé de livrer illégalement du pétrole à la Syrie.

    Le 20 juin, les Gardiens de la révolution ont confirmé dans un communiqué qu’un drone espion américain avait été abattu par un «missile» de leurs forces aérospatiales au large de la côte face, au mont Mobarak, «après avoir violé l'espace aérien iranien».

    «Attaque présumée» dans le golfe d'Oman

    Mi-juin, les pétroliers Front Altair et Kokuka Courageous, qui naviguaient dans le golfe d'Oman, ont été la cible d'une «attaque présumée»: trois explosions avaient été signalées à bord du pétrolier Front Altair. Aucune revendication officielle de l’attaque n’a été faite pour le moment. L'Iran nie toute implication dans l'incident.

    Tags:
    mer d'Oman, Détroit d'Ormuz, Stena Impero (pétrolier), Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Proche-Orient, tensions, incident, Golfe persique, Xi Jinping, Émirats Arabes Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik