International
URL courte
Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (43)
441296
S'abonner

Sur fond d’une nouvelle montée des tensions entre Washington et Téhéran, le chef d’État américain a affirmé qu’il était pour lui «difficile de vouloir» conclure un nouvel accord avec Téhéran.

Donald Trump a affirmé que les États-Unis étaient prêts au «pire absolu» dans leurs relations avec l’Iran, ajoutant qu’il était difficile pour lui de négocier un nouvel accord sur le nucléaire.

«Cela devient plus difficile pour moi de vouloir parvenir à un accord avec l'Iran», a-t-il déclaré, ajoutant que Téhéran «se comporte très mal».

S’exprimant le 22 juillet devant les journalistes réunis à la Maison-Blanche, le chef d’État américain a répété que les militaires iraniens n’auraient pas dû abattre le drone américain, ajoutant que Washington était prêt au «pire absolu».

«Je vais attendre. C’est un pays très pauvre. On verra ce qui arrivera», a-t-il affirmé.

Tensions entre Washington et Téhéran

Les tensions sont montées d'un cran entre Téhéran et Washington, après l'annonce en mai 2018 du retrait américain de l'accord sur le nucléaire iranien et du rétablissement de certaines sanctions.

L'Iran a annoncé début juillet avoir dépassé le seuil limite d'enrichissement d'uranium qui lui était imposé.

Un pétrolier iranien, le Grace 1, a par ailleurs été saisi le 4 juillet par les Royal Marines au large de Gibraltar. Londres a justifié son geste en affirmant que le bateau transportait du pétrole destiné à la Syrie, en violation des sanctions internationales, ce que Téhéran dément. Une quinzaine de jours plus tard, l’Iran a à son tour arraisonné le pétrolier britannique Stena Impero. Selon les autorités maritimes iraniennes, le pétrolier saisi «avait menacé la sécurité maritime» dans le détroit d'Ormuz, par où transite un cinquième de la consommation mondiale de pétrole.

Dossier:
Escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (2019) (43)

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
programme nucléaire iranien, tensions, Donald Trump, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook