International
URL courte
7220
S'abonner

L’ancien directeur exécutif de la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA J, qui faisait l’objet d’une enquête pour blanchiment d’argent par des diplomates espagnols, a été retrouvé mort à Madrid.

Le corps de Juan Carlos Márquez, 48 ans, ex-dirigeant de la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA, a été retrouvé mort dimanche 21 juillet dans une maison à Madrid, rapporte El Pais.

Selon les résultats de l’enquête, il a mis fin à ses jours. Les enquêteurs continuent d’avancer sur les causes de sa mort.

M.Márquez était l’un des dirigeants de PDVSA sous la présidence d’Hugo Chávez. Il avait été interpellé une semaine plus tôt à l’aéroport de Madrid dans le cadre d’une affaire de blanchiment d'argent.

Le parquet anticorruption soupçonnait l’ex-dirigeant de PDVSA d’avoir participé au blanchiment de 4,5 millions d’euros des comptes de la compagnie pétrolière. L’ancien ambassadeur d’Espagne au Venezuela, Raúl Morodo, et son fils Alejo Morodo, font aussi l'objet d’une enquête.

Juan Carlos Márquez a signé des contrats, supposés fictifs, liant PDVSA à des sociétés de conseil appartenant à Alejo Morodo. Mais lors de l’audition, l’ex-dirigeant de la compagnie pétrolière a mis en avant son rôle symbolique dans cette affaire.

Malgré les accusations dont il faisait l’objet, il avait été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire.

Lire aussi:

Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Plusieurs sangliers «poursuivis, heurtés puis écrasés» dans les Vosges – photo, vidéo
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Tags:
blanchiment d'argent, suicide, morts, Madrid, Espagne, PDVSA, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook