Ecoutez Radio Sputnik

    Décrit comme une «bombe flottante», un pétrolier menace d’exploser en mer Rouge

    CC0 / geralt
    International
    URL courte
    9766
    S'abonner

    Un pétrolier yéménite abandonné en mer Rouge pourrait exploser et déverser plus d’un million de barils de pétrole dans l'océan. Des experts le décrivent comme une «bombe flottante».

    Un pétrolier abandonné au large des côtes du Yémen fait peser sur l’environnement la menace d'un désastre massif, avertissent des experts cités par divers médias.

    Une accumulation de gaz volatils dans le navire pourrait provoquer une explosion «catastrophique» qui répandrait dans l’eau des millions de gallons de pétrole. Le tanker, amarré près du port yéménite de Ras Isa, contient en effet environ 1,1 million de barils de pétrole.

    Appartenant à la compagnie publique Yemen Oil and Gas Corporation, il est bloqué à son emplacement actuel depuis début 2015, selon l'Onu. Resté sans entretien pendant des années et utilisé comme un terminal de stockage et de déchargement flottant, le navire se détériore maintenant rapidement.

    Durant ces années d’inertie dans un environnement marin salé et corrosif, des gaz volatils se sont accumulés dans les réservoirs de stockage, ce qui accroît les risques d’explosion.

    Selon la période de l'année et les courants, le pétrole déversé pourrait s'infiltrer rapidement dans le canal de Suez et se propager jusqu'au détroit d'Ormuz, a déclaré, le mois dernier, le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations unies, Mark Lowcock.

    «Je vous laisse imaginer les effets d'une telle catastrophe sur l'environnement, les couloirs de navigation et l'économie mondiale», a-t-il poursuivi.

    Un désastre environnemental majeur

    Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux la semaine dernière, le gouvernement du Yémen reconnu par l'Onu a déclaré que le potentiel désastre environnemental serait quatre fois plus important que la marée noire de l'Exxon Valdez, en 1989, lorsque 260.000 barils de pétrole avaient été déversés dans les eaux de l'Alaska. Soit l’un des pires désastres écologiques provoqués par l'Homme dans l'Histoire.

    ​Les autorités houthis et le gouvernement reconnu par l'Onu au Yémen se disputent le droit de récupérer le pétrole brut à bord du navire, estimé à plus de 60 millions de dollars (53,8 millions d'euros).

    Depuis le début de la guerre civile en 2015, les deux parties luttent pour obtenir la légitimité au Yémen. Le conflit a plongé le pays dans l’une des pires catastrophes humanitaires au monde, selon l’Onu et des groupes de défense des droits de l’Homme.

    Tags:
    Yémen, pétrolier, pétrole, environnement, mer Rouge
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik