International
URL courte
3541
S'abonner

Dans le cadre d’une tournée en Amérique latine, le ministre russe des Affaires étrangères est arrivé pour une visite au Suriname où il a été accueilli par des jeunes femmes et invité à danser.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a effectué une visite au Suriname, la première de l’histoire entre les deux pays. Il a soutenu des négociations avec son homologue, le vice-Président et le Président du pays.

À l’issue des discussions, il a été accueilli par des jeunes femmes vêtues de costumes folkloriques qui, au son d’une musique traditionnelle et de chants, ont exécuté pour l’hôte russe une danse des Bushinengé, les «nègres des bois», ces esclaves fugitifs qui se réfugiaient dans la forêt amazonienne au temps des colonies.

Les femmes ont attaché sur les épaules du ministre russe un foulard multicolore traditionnel et une cape aux couleurs du Suriname, l’invitant à se joindre à elles.

Et même si Sergueï Lavrov ne s’est pas décidé, la ministre des Affaires étrangères du Suriname, Deborah Pollack-Beighle Yildiz, a, elle, esquissé quelques pas. Avec un large sourire, le chef de la diplomatie russe a chaleureusement remercié ses hôtes pour leur hospitalité.

Sergueï Lavrov est arrivé pour une visite au Suriname dans le cadre de sa tournée dans plusieurs pays d’Amérique latine.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Discours de Vladimir Poutine: «les Occidentaux ont tendance à réagir un peu comme des enfants frustrés»
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
hospitalité, négociations, chant, danse, Sergueï Lavrov, Amérique latine, tournée, visite, Russie, Suriname
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook