International
URL courte
6842
S'abonner

L’Iran a révélé des enregistrements audio et vidéo des avertissements des Gardiens de la révolution islamique adressés à l'équipage du Stena Impero, au moment où ils arraisonnaient le pétrolier battant pavillon britannique.

L’agence de presse iranienne Tasnim a rendu publics des enregistrements audio et vidéo des avertissements des Gardiens de la révolution islamique adressés à l'équipage du Stena Impero, au moment où ils arraisonnaient le pétrolier battant pavillon britannique.

«Ne mettez pas vos vies en danger. Le pétrolier est sous notre contrôle. On vous ordonne de ne pas interférer dans notre opération», lancent des Gardiens de la révolution dans l’enregistrement.

​Tensions dans le détroit d’Ormuz

Le golfe Persique et les zones adjacentes sont sujets à de vives tensions depuis plusieurs semaines.

Les Gardiens de la révolution ont arraisonné le 19 juillet le pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d'Ormuz «pour violation des règles internationales». 23 marins se trouvaient à bord, dont trois Russes, d'après Northern Marine Management Ltd, qui gère le pétrolier. Le Royaume-Uni avait auparavant arraisonné un pétrolier iranien à Gibraltar, accusé de livrer illégalement du pétrole à la Syrie.

Le 20 juin, les Gardiens de la révolution ont confirmé dans un communiqué qu’un drone espion américain avait été abattu par un «missile» de leurs forces aérospatiales au large de la côte face, au mont Mobarak, «après avoir violé l'espace aérien iranien».

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Tags:
Stena Impero (pétrolier), Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), pétrolier, Détroit d'Ormuz, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook