International
URL courte
0 211
S'abonner

Le corps d’un requin-baleine, inscrit sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature, a été retrouvé dans un port indien. Il a été enterré sur les lieux.

La carcasse d’un requin-baleine, sans doute mortellement blessé par un navire, a été retrouvée, samedi 27 juillet, dans le port de Kasimedu, en Inde, rapporte United News of India.

L’espèce retrouvée mesure six mètres de long et pèse 1,75 tonne. Les badauds ont pris des photos et des vidéos de l’animal mort qui sont devenues virales sur les réseaux sociaux.

L’opération de transport du requin géant, ayant attiré l’attention de plusieurs personnes, a duré quatre heures.

Un représentant de l'Association des pêcheurs de l'Inde du Sud a déclaré que certains marins avaient probablement amené le requin-baleine à terre, en supposant qu'il s'agissait d'un gros poisson qui rapporterait beaucoup d’argent. «Mais comme c'était une espèce protégée, ils l'auraient laissé sur le bord», a-t-il supposé.

«Il n'avait pas de marques de filets de pêche, mais il y avait une blessure. Il a vraisemblablement été touché par un grand navire», a déclaré le porte-parole du département des pêches à l'agence de presse hindoue.

Les autorités locales et la police mènent une enquête pour déterminer toutes les causes possibles de l'incident.

Une espèce sur liste rouge

Des sources du département de la pêche ont déclaré au Times of India que le requin retrouvé est en voie de disparition. Le requin-baleine est l'une des espèces figurant sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature. Leur pêche est interdite et leurs carcasses doivent être enterrées.

Le requin-baleine a ensuite été enterré dans le port de pêche.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), liste rouge, carcasse, requin-baleine, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook