Ecoutez Radio Sputnik
    Des S-400, image d'illustration

    La diplomatie turque explique sa position sur l’Otan suite aux livraisons de S-400 -vidéo

    © Sputnik . Grigori Syssoev
    International
    URL courte
    2221
    S'abonner

    La Turquie n’a pas «de problèmes» avec l’Otan concernant les livraisons de systèmes S-400 russes à Ankara, a déclaré le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, en réponse à une journaliste lors de son déplacement en Thaïlande.

    Interrogé par une journaliste de RT, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a commenté les relations entre l’Otan et Ankara à propos des livraisons de S-400 russes en Turquie. Selon lui, cela ne regarde que son pays et les États-Unis.

    La journaliste lui a notamment posé une question relative à une réunion d’urgence du Conseil de sécurité national qui devait être organisée ce mardi 30 juillet.

    «Non, ce n’est pas une réunion d’urgence. Elle a été fixée à la fin de la dernière réunion. Mais c’est l’une des questions. Nous n’avons pas de problèmes avec l’Otan. Deuxièmement, si vous lisez la déclaration du secrétaire général, et même du secrétaire général adjoint, liée aux S-400 et d’autres sujets, ce n’est pas le problème de l’Otan», a-t-il déclaré. Avant d’ajouter:

    «La Turquie contribue aux activités de l’Otan dans plusieurs domaines, et la Turquie est dans le Top-5 du point de vue de ses contributions à l’Otan. Donc, cela n’a jamais surgi, ni lors des réunions ministérielles de l’Otan, ni lors des sommets de l’Otan. Nous avons le prochain sommet de l’Otan en décembre à Londres, donc c’est plutôt un sujet bilatéral entre la Turquie et les États-Unis. Ce n’est pas un problème entre la Turquie et l’Otan.»

    Washington annonce la date de l’exclusion

    Mercredi 17 juillet, Washington a annoncé sa décision d’exclure la Turquie du programme F-35 en réaction au début de la livraison des S-400. La Maison-Blanche a signalé que l’achat par Ankara des systèmes antiaériens russes était incompatible avec les livraisons de chasseurs américains dernier cri.

    Selon le département de la Défense des États-Unis, la Turquie cessera de participer au programme F-35 en mars 2020.

    Début des livraisons des S-400

    Les premières batteries de S-400 acquis par la Turquie ont été acheminées vendredi 12 juillet vers la base aérienne de Murted, à Ankara. D'après le ministère turc de la Défense, la Turquie déploiera les systèmes sur son territoire dès octobre 2019.

    En 2017, Ankara a signé avec Moscou un contrat estimé à plus de 2,1 milliards d'euros pour la livraison de quatre divisions de S-400. À la suite de cet achat, les États-Unis ont insisté pour que la Turquie y renonce au profit des systèmes américains Patriot.

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Tags:
    S-400, OTAN, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik