International
URL courte
17419
S'abonner

La fumée des feux de forêt qui frappent actuellement la Sibérie a déjà atteint Seattle et Vancouver, informe la NASA. Les forêts brûlent également en Alaska et dans le Nord-Ouest du Canada.

La fumée des feux de forêt en Sibérie a déjà atteint le territoire de l’Alaska et le littoral occidental du Canada, a annoncé la NASA suite à l’analyse des images satellite.

«La fumée des feux sibériens a traversé la partie orientale de la Russie et est désormais visible en Alaska, où elle s’est probablement mêlée avec celle des incendies locaux», a souligné Colin Seftor, expert des études atmosphériques du Goddard Space Flight Center.

Selon lui, la fumée s’est propagée le long du littoral occidental du Canada via l’océan Pacifique, ainsi qu’à Vancouver et à Seattle. Les incendies dans le nord-ouest du Canada contribuent également à la pollution de l’atmosphère dans la région.    

Feux de forêts en Sibérie
© Sputnik
Feux de forêts en Sibérie

Le Goddard Space Flight Center est un important laboratoire de recherches spatiales au sein de la NASA, situé dans les environs de Washington. Les images satellite sur la base desquelles l’agence spatiale américaine a annoncé la géographie de la diffusion de la fumée avaient été captées par les équipements du satellite météorologique Suomi NPP, géré par la NASA et la National Oceanic and Atmospheric Administration.

Grigori Kouksine, expert de Greenpeace Russia, avait déjà indiqué par le passé au quotidien Kommersant que la fumée des incendies pourrait atteindre l’Alaska. 

«La fumée que l’on a constatée à Novossibirsk, à Omsk, à Tomsk et à Kemerovo, est déjà venue depuis la Sibérie vers l’Oural, avait traversé l’Oural et s’était même retrouvée dans la région de la Volga. Et elle y reviendra encore. Aujourd’hui, le vent la pousse à l’Est: elle a déjà atteint le Kamtchatka et est même allée plus loin. Si je comprends bien la situation, la fumée russe devrait aujourd’hui être visible en Alaska», a-t-il indiqué.

Feux de forêt près de Krasnoïarsk, en Sibérie
© AFP 2020 HO/Press-service of Russia's Krasnoyarsk Krai's forestry ministry
Feux de forêt près de Krasnoïarsk, en Sibérie

Selon lui, si la direction du vent changeait, la fumée pourrait de nouveau envahir plusieurs grandes villes russes.

«La source de la fumée n’a pas disparu», a-t-il souligné, en ajoutant que la situation ne s’améliorerait que dans quelques semaines après le début des pluies persistantes.

Lors de la récente conversation téléphonique avec Vladimir Poutine Donald Trump avait proposé une aide américaine pour lutter contre les flammes qui ravagent la Sibérie.

Lire aussi:

Le nombre de patients hospitalisés en France pour cause de Covid et ceux en soins intensifs diminue encore
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
L'imam de Drancy acquiesce aux propos de Macron sur l'échec de l'intégration
Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Tags:
États-Unis, Canada, incendie de forêt, Sibérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook