International
URL courte
4235178
S'abonner

Les États-Unis sont prêts à relâcher jusqu'à 2.500 prisonniers du groupe terroriste Daech* dans les pays d'Europe si ces derniers ne les acceptent pas volontairement, selon Donald Trump.

Les États-Unis pourraient libérer les terroristes de Daech* qu’ils détiennent si l’Europe refuse de les accepter.

«Nous souhaitons que l’Europe reprenne 2.500 djihadistes de Daech*, qu’ils retournent en Europe: en France, en Allemagne, dans d’autres endroits. Si elle ne les prend pas, nous devrons probablement les relâcher en Europe», a-t-il déclaré aux journalistes jeudi 1er août.

Fin avril, Donald Trump a rappelé que les États-Unis détenaient 1.800 membres de Daech* capturés lors des combats en Syrie.

Selon lui, les États-Unis sont en train de décider quoi faire de ces prisonniers dangereux.

«Les pays européens n’aident pas, même si cela a été fait pour leur bien. Ils refusent de reprendre les prisonniers de leurs pays respectifs», a-t-il déploré via Twitter.

Depuis 2014, les États-Unis et leurs alliés mènent une opération militaire contre Daech* en Syrie et en Irak. En Syrie, l’opération est menée sans l’approbation officielle de Damas.

En décembre dernier, Donald Trump a annoncé l’évacuation des troupes de Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Sous-marins: la Maison-Blanche réagit à la colère française en renvoyant à l’Australie le soin de s’expliquer
Tags:
États-Unis, Europe, Donald Trump, Daech, djihadisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook