International
URL courte
273874
S'abonner

Le Président Erdogan a annoncé que l'armée turque lancerait une opération militaire à l'est de l'Euphrate, dans le nord de la Syrie, et qu'Ankara avait déjà mis Moscou et Washington au courant de ses projets.

La Turquie mènera une opération militaire à l'est de l'Euphrate, dans le nord de la Syrie et elle en a déjà informé la Russie et les États-Unis, a déclaré ce dimanche 4 août le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Bursa, dans le nord-est de la Turquie. 

«Nous entrerons [dans la zone] à l'est de l'Euphrate, comme nous sommes entrés dans Afrine, Jarablous et Al-Bab. Nous en avons informé la Russie et les États-Unis. Nous ne pouvons pas garder le silence face aux attaques contre notre pays», a déclaré M.Erdogan, lors d’une cérémonie organisée à Bursa pour l’inauguration de l’hôpital de Bursa et celle de l’autoroute reliant Izmir à Istanbul.

Une opération reportée depuis 2018

Le chef de l'État turc avait précédemment indiqué qu'Ankara était prêt à lancer une opération à l'est de l'Euphrate, ainsi qu'à Minbej contre les forces d'autodéfense des Kurdes syriens, si les États-Unis ne les faisaient pas partir.

Il a ensuite annoncé avoir reporté le début de l'opération militaire après un entretien téléphonique avec Donald Trump le 14 décembre, suite auquel le Président américain avait décidé de retirer les troupes américaines de Syrie.

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Tags:
Euphrate, Syrie, Turquie, Recep Tayyip Erdogan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik