International
URL courte
161621
S'abonner

Rihanna n’a pas apprécié le tweet de Donald Trump publié après les deux fusillades sanglantes qui ont éclaté en l’espace de 24 heures aux États-Unis. La chanteuse a critiqué notamment la vente d’armes à feu dans le pays et le projet de mur à la frontière avec le Mexique.

Sur Twitter, Donald Trump a fait part de son indignation après que les villes d’El Paso et de Dayton ont été ciblées par des fusillades meurtrières. «La fusillade qui a eu lieu aujourd’hui à El Paso, au Texas, n’était pas seulement tragique, c’était un acte de lâcheté», a estimé le Président américain. Pour lui, ces attaques relèvent «de la maladie mentale».

Le message du chef de l’État a fait réagir la chanteuse Rihanna qui est montée au créneau sur Instagram, en postant une capture d’écran de ce tweet accompagnée d’une longue légende.

«Heu... Donald, tu as mal écrit "terrorisme". Ton pays vient de subir deux attaques terroristes d’affilée, faisant presque 30 morts. Et cela, quelques jours après une autre attaque terroriste en Californie, où un terroriste a pu légalement acheter un fusil d’assaut (AK-47) à Vegas, puis conduire pendant des heures jusqu’à un festival en Californie où il a tué six personnes dont un petit bébé!», a-t-elle écrit, faisant référence à la fusillade perpétrée dans un festival gastronomique à Gilroy.

«Imagine un monde où il est plus facile d’obtenir un AK-47 qu’un visa! Imagine un monde où ils construisent un mur pour garder les terroristes en Amérique!», poursuit-elle sa tirade. «Mes prières et mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches de toutes les victimes du Texas, de la Californie et de l’Ohio! Toutes mes condoléances. Personne ne mérite de mourir comme cela! Personne!».

Trois fusillades en moins de 24 heures

Un inconnu a ouvert le feu le 4 août dans un parc de Chicago. L’incident a fait sept blessés.

Il s’agit de la troisième fusillade survenue aux États-Unis en deux jours, pour un bilan total de 29 morts et de plus d’une cinquantaine de blessés. Le premier massacre a eu lieu le 3 août, près d’un magasin Walmart dans la ville d’El Paso, au Texas. 20 personnes ont été tuées et 26 autres blessées, dont beaucoup sont dans un état grave.

La fusillade suivante s’est passée moins de 24 heures après la précédente, à Dayton, dans l’Ohio. Celle-ci a fait dix morts, dont le tireur, et 16 blessés.

Avec les tueries d’El Paso et de Dayton, 251 fusillades de masse ayant touché quatre personnes ou plus ont été recensées aux États-Unis depuis début 2019, selon l’ONG Gun violence archives.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Tags:
frontière, mur, critiques, États-Unis, fusillade, Rihanna
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook