Ecoutez Radio Sputnik

    Salvini entraînera-t-il l'Italie «hors de l'UE»?

    © Sputnik . Evgeny Utkin
    International
    URL courte
    30636
    S'abonner

    Selon un ancien Premier ministre italien de gauche, interrogé par l’AFP, le chef de la Ligue Matteo Salvini pourrait avoir «une majorité absolue» au parlement lors d’élections anticipées «assez probables» et pourrait «entraîner l'Italie hors de l'UE».

    L’ancien Premier ministre italien Enrico Letta a jugé nécessaire d’arrêter l’ascension de Matteo Salvini, le vice-président du Conseil des ministres, qui «pourrait entraîner l’Italie hors d’Europe». Rencontré par une équipe de l’AFP, il s’est dit «très préoccupé» face «au chaos politique» en Italie.

    Enrico Letta, ancien numéro deux du Parti démocrate (centre gauche, PD), a été le chef du gouvernement d’avril 2013 à février 2014 et vit actuellement à Paris.

    L’actuel ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue Matteo Salvini a fait exploser jeudi la coalition formée avec le Mouvement 5 étoiles (M5S), au pouvoir depuis 14 mois, et réclame la fin du gouvernement de Giuseppe Conte et des élections anticipées.

    «Cette majorité n’avait aucune chance de durer, c’étaient deux partis incompatibles», a constaté Enrico Letta, soulignant que Matteo Salvini, «en grand opportuniste, cherche à tirer les bénéfices» de la crise.

    «Ce serait un grand danger pour le pays»

    Pour Enrico Letta, aujourd’hui doyen de l’école des affaires internationales de Sciences Po Paris, «les élections sont assez probables», puisqu’il sera «très compliqué de mettre ensemble des partis aussi différents que le PD et le M5S» pour former une nouvelle coalition.

    Des élections offriraient à Matteo Salvini, crédité de 36 à 38% des voix dans les sondages, «un résultat important», voire «une majorité absolue» au parlement. «Ce serait un grand danger pour le pays», affirme-t-il. «Matteo Salvini et ses idées souverainistes pourraient entraîner le pays hors de l’Europe».

    Si le leader de la Ligue a toujours assuré vouloir rester dans l’UE, Enrico Letta juge néanmoins qu'«avec Matteo Salvini, un Brexit italien n’est pas impossible».

    Le bilan des européennes

    Le score de la Ligue aux élections européennes du 26 mai a dépassé les 34% alors qu'il avait atteint 17% aux législatives de mars 2018. Le Mouvement 5 étoiles (M5S), formant la coalition gouvernementale avec la Ligue, a obtenu moins de 17%.

    D'autres partis membres du groupe Europe des nations et des libertés (ENL) au sein du Parlement européen ont aussi renforcé leurs positions à la suite des européennes. Il s'agit notamment du Rassemblement national qui est arrivé en tête du vote en France en devançant de 0,9 point la liste de La République en marche.

    En Belgique, le parti Vlaams Belang a atteint 12% en triplant sa représentation au Parlement européen.

    Alternative pour l'Allemagne (AfD) a aussi amélioré son score des élections européennes de 2014. Mais avec ses 11%, ce parti ne se classe que quatrième dans le pays.

    Tags:
    UE, Enrico Letta, Matteo Salvini, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik