International
URL courte
7170
S'abonner

La chancelière allemande ne postulera pas à une autre fonction politique après la fin de son mandat actuel en 2021 et essaiera «de dormir un peu plus»: c’est ce qu’elle a affirmé lors d’une rencontre avec les lecteurs du journal Ostsee-Zeitung.

Angela Merkel a déclaré qu’elle ne prévoyait pas de s’investir dans une activité politique après l’expiration de son mandat au poste de chancelière. Elle a fait cette déclaration lors d’un entretien avec des lecteurs du journal Ostsee-Zeitung à Stralsund, dans le nord de l’Allemagne.

Elle a assuré qu'elle resterait dans la politique, mais n'aurait pas «d’activité politique intense».

Elle a également souligné qu’elle n’avait pas non plus l’intention de briguer quelque poste que ce soit au niveau de l’Union européenne.

La fin d’une longue carrière politique

Angela Merkel a rappelé qu’elle était entrée «en politique à la fin de l’année 1980» et qu’il était impossible de «dire que c'était un cours d'initiation», avant de parler de ce qu’elle comptait faire après la fin de sa carrière politique.

«J'essaierai de dormir un peu plus et [d’aller, ndlr] au concert ou à l'opéra avec mon mari ou mes amis», a-t-elle dit.

«Elle a fait de son mieux»

À l’issue du forum, le rédacteur en chef du journal, Andreas Ebel, a demandé ce qu’Angela Merkel voudrait lire à son sujet dans les manuels d’histoire dans 50 ans.

«Elle a fait de son mieux», a répondu la chancelière en souriant.

Fin 2018, Angela Merkel a quitté son fauteuil de présidente de la CDU (Union chrétienne-démocrate) tout en restant chancelière. Elle a déclaré qu’elle avait l’intention d’honorer jusqu’au bout son mandat.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Ankara dit être prêt à envoyer des troupes au Haut-Karabakh si Bakou le demande
Tags:
Allemagne, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, mandat, politique, Angela Merkel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook