International
URL courte
6196
S'abonner

La dette hypothécaire en cours est supérieure à celle de la crise survenue en 2008. Par comparaison à la décennie précédente, les conditions de paiement ont été durcies alors que les cas de non-règlement ont diminué, selon le Wall Street Journal.

La dette hypothécaire des États-Unis a battu le record de 2008 quand la crise financière a éclaté, rapporte la Reserve de la Banque Fédérale de New-York.

Au cours du deuxième trimestre, la dette de Washington a augmenté de 162 milliards de dollars pour atteindre 9,4 billions de dollars.

Les crédits hypothécaires constituent la plus grande partie de la dette intérieure des États-Unis. Le financement hypothécaire a atteint les 474 milliards de dollars, soit une augmentation de 130 milliards, dépassant tous les chiffres depuis 2017.

Cependant,  selon les estimations du Wall Street Journal, la dette hypothécaire en 2019 est différente de celle de 2008 du fait que le pays ait durci les conditions d’octroi de crédits tandis que le phénomène de non-règlement des dettes est devenu plus rare.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Tags:
dollar US, Wall Street Journal, Washington, crise financière, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook