Ecoutez Radio Sputnik
    Un partisan du Brexit

    «Ils tentent de renverser la démocratie» en refusant «toute forme de Brexit»

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (71)
    81220
    S'abonner

    Des élus conservateurs «rebelles» proposent des amendements qui permettraient à la Chambre des communes de bloquer la sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord, promesse faite néanmoins en amont par le nouveau Premier ministre britannique, Boris Johnson. Un militant pro-Brexit a commenté la situation au micro de Sputnik.

    Des parlementaires conservateurs «rebelles» ne cherchent pas à bloquer un Brexit sans accord, ils s’appliquent à bloquer toute forme de Brexit, a déclaré à Sputnik Michael Swadling, membre du groupe Croydon Constitutionalists -lequel n’est pas un parti politique-, à propos de l’intention des élus britanniques conservateurs d’apporter des amendements qui permettraient à la Chambre des communes de bloquer la sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord.

    Contre un Brexit sans accord ou contre la démocratie tout court?

    «Ils tentent de renverser la démocratie. Ils ne veulent pas bloquer un Brexit sans accord, ils cherchent à bloquer toute forme de Brexit. Ce sont des députés qui n’acceptent le vote que quand ils gagnent. […] Que faites-vous lorsque le vote est annoncé et que vous n’avez pas gagné? À mon avis, […] vous acceptez le résultat démocratique», a poursuivi le militant.

    Et d’ajouter que tel n’était pas le cas des parlementaires conservateurs «rebelles».

    «Il s'agit d'un acte extrêmement antidémocratique de leur part, qui consiste à bloquer la volonté du peuple britannique», a relevé M.Swadling.

    À qui la victoire aux prochaines élections générales?

    Selon ce dernier, le Parti travailliste pourrait perdre sa base électorale s’il continue à pencher vers le camp des députés conservateurs opposés au Brexit.

    «Le Labour est devenu un parti londonien, c'est un parti qui a passé les années 1980 à manifester contre Thatcher, en faveur des mineurs, sans jamais les rencontrer. […] Les syndicats ne comprennent tout simplement pas les gens et les régions, et ils ne comprennent pas pourquoi les gens pourraient voter pour le Brexit et pourquoi les gens se passionnent pour leur pays», a détaillé le Britannique.

    Répondant à la question de savoir si Boris Johnson a une chance de gagner les prochaines élections générales, il a déclaré:

    «La seule chance de Boris de remporter une élection générale consiste à organiser le Brexit, mais il est sur la bonne voie pour réaliser le Brexit et remporter les prochaines élections générales».

    La question du Brexit est loin d’être close. Si le nouveau Premier ministre britannique, Boris Johnson, est ouvertement favorable à une sortie du Royaume-Uni avec ou même sans accord avec l’Union européenne d’ici le 31 octobre, ce scénario rencontre toujours une forte opposition au sein du parlement.

    Dossier:
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (71)
    Tags:
    Brexit, Union européenne (UE), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik