International
URL courte
18443
S'abonner

Le service de contrôle de l’espace états-unien a détecté l’explosion d’un étage orbital du lanceur cosmique Ariane 4. Aucune information n’a été communiquée quant à un éventuel danger des débris rejetés lors de la désintégration pour les autres objets spatiaux.

Le Service de contrôle de l’espace de l’Armée de l’air des États-Unis a détecté une explosion en orbite du troisième étage du lanceur cosmique européen Ariane 4, rapporte un message Twitter du 18eme escadron de l’espace de l’US Air Force.

​Selon le post, l’étage du lanceur Ariane 4 a explosé en orbite le 22 juillet 2019, à environ 09h17 GMT. «Il n’y a pas d’indices que l’explosion a été causée par une collision avec un autre objet», informe le tweet. Par ailleurs, aucune précision n’a été donnée sur un danger potentiel que les sept débris spéciaux de l’ancienne fusée pourraient porter aux appareils voisins.

Lanceur Ariane 4

En août 1992, le lanceur Ariane 4 a placé trois satellites sur orbite: l’engin franco-américain Topex/Poseidon, le sud-coréen Kitsat-1 et l’appareil français S80/T. Installé sur la base aérienne Vandenberg en Californie, le 18eme escadron du contrôle de l’espace de l’Armée de l’air des États-Unis est chargé de veiller, détecter et identifier tous les objets artificiels en orbite autour de la Terre.

Selon les données du site spécialisé de l’US Air Force spacetrack.org, avant l’explosion, le lanceur se trouvait en orbite à une altitude située entre 1.404 km et 1.296 km.

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Tags:
US Air Force, espace, Ariane (fusée)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook