International
URL courte
Atterrissage mouvementé d'un Airbus A321 dans un champ près de Moscou (14)
0263
S'abonner

Des experts français du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA), des consultants d’Airbus et du CFM International arriveront sur le lieu de l’atterrissage d'urgence de l'Airbus A321 dans la région de Moscou du 16 août, selon le BEA. Ils se joindront à leurs collègues russes afin de les assister dans l'enquête.

Après l'atterrissage d’urgence qu'a effectué le 15 août un A321 dans la région de Moscou, trois experts français du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) se rendront sur place vendredi 16 août pour prendre part à l’enquête de sécurité dirigée par la Russie, fait savoir le Bureau sur son compte Twitter.

L’atterrissage d’urgence

L’Airbus A321 assurait la liaison Moscou-Simféropol. Il s’est posé en catastrophe, 15 minutes après le décollage. Selon la compagnie Ural Airlines qui assurait le vol, plusieurs oiseaux ont été aspirés par les réacteurs de l’appareil qui transportait à son bord 220 passagers et 6 membres d’équipage.

Selon les dernières informations du ministère russe des Situations d'urgence, 75 personnes, dont 19 enfants, ont été blessées ou hospitalisées à la suite de cet atterrissage d’urgence.

Les ambulances et les pompiers sont rapidement arrivés, mais les occupants de l’avion sont restés plus d’une heure sur le lieu de l’atterrissage avant d’être transportés à l’aéroport de la ville voisine de Joukovski.

Dossier:
Atterrissage mouvementé d'un Airbus A321 dans un champ près de Moscou (14)

Lire aussi:

Une rencontre entre Parly et son homologue britannique aurait été annulée sur fond de crise des sous-marins
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
La lettre envoyée par Darmanin à la maison d’édition Nawa
Des F-35 au lieu des Rafale pour la Suisse: Paris dément avoir annulé la visite du Président helvète
Tags:
Airbus A321, avion, atterissage, Moscou
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook