International
URL courte
Rencontre Poutine-Macron au fort de Brégançon (17)
20625
S'abonner

En évoquant le nombre des morts et des blessés lors des manifestations des Gilets jaunes, le Président russe a affirmé ce 19 août qu’il ne voulait pas qu’une situation similaire ait lieu à Moscou. Cette déclaration survient dans le cadre de la rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au fort de Brégançon.

Durant sa visite de travail, invité par Emmanuel Macron au fort de Brégançon ce 19 août, Vladimir Poutine a affirmé que les autorités russes allaient faire tout leur possible pour éviter toute situation ressemblant à celle des Gilets jaunes.

Répondant à la question des journalistes sur les récentes manifestations à Moscou, le dirigeant russe a rappelé celles qui se tiennent en France:

«Autant que nous sachions, ces événements ne se passent pas uniquement en Russie. Comme je suis invité, je ne me sens pas à l’aise d’en parler mais j’en suis contraint, parce que vous posez ces questions. Nous tous connaissons les événements liés à ce qu’on appelle les Gilets jaunes, lors desquels, selon nos estimations, 11 personnes ont trouvé la mort, 2.500 personnes ont été blessées, et 2.000 policiers aussi», a-t-il déclaré devant le Président français.

​«Nous ne voudrions pas que de pareils événements se passent dans la capitale russe. Nous allons faire tout notre possible pour que notre situation intérieure se développe strictement dans le cadre de la loi en vigueur», a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine est arrivé en visite de travail en France à quelques jours seulement du sommet de Biarritz, invité par le Président de la République au fort de Brégançon. Cette résidence de vacances d’Emmanuel Macron a été à maintes reprises le lieu de rencontres avec de multiples dirigeants mondiaux, mais accueille pour la première fois les Présidents français et russe entre ses murs.

Des sujets de discussion prévus

Lors des négociations entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, de multiples sujets devraient être abordés. Notamment, les questions sur la possibilité d’un sommet quadripartite sur la Syrie, la situation dans le golfe Persique, la Libye, ainsi que sur le programme nucléaire iranien, a déclaré le conseiller du Président russe Youri Ouchakov.

Le déroulement de la visite

Arrivé à Marseille cet après-midi, le chef de l’État russe a ensuite pris un hélicoptère amené spécialement de Russie pour rejoindre son homologue français dans la résidence présidentielle d’été. Brigitte Macron est venue rencontrer leur hôte russe malgré son épaule récemment blessée.

Après une conférence tenue devant les journalistes, les dirigeants français et russe se sont réunis à huit clos.

Les chefs d'État se rencontrent pour la neuvième fois depuis l’élection du Président de la République. Leur première rencontre a eu lieu le 29 mai 2017 à Versailles. Vladimir Poutine a été le premier dirigeant étranger à se rendre en France après l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, le 14 mai 2017.

Dossier:
Rencontre Poutine-Macron au fort de Brégançon (17)

Lire aussi:

Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 30 morts et 3.000 blessés, selon des chiffres préliminaires
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
Moscou, Russie, France, manifestation, rencontre, fort de Brégançon, Emmanuel Macron, Vladimir Poutine, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook