Ecoutez Radio Sputnik
    Pentagone

    Fin du Traité FNI: le Pentagone dévoile les enjeux de son nouveau missile

    © CC BY 2.0 / instapinch / 911 flags
    International
    URL courte
    201253
    S'abonner

    Commentant son récent tir de missile, le premier de ce type depuis la guerre froide, le secrétaire américain à la Défense a laissé entendre que la principale préoccupation de Washington était Pékin.

    Le missile de portée intermédiaire, testé par les États-Unis cette semaine pour la première fois depuis la guerre froide, est destiné à dissuader la Chine, a affirmé le secrétaire américain à la Défense Mark Esper.

    «Nous voulons nous assurer, comme cela nous est nécessaire, que nous avons les capacités de dissuader la Chine de tout comportement néfaste en disposant de nos propres moyens pour pouvoir frapper des cibles à portée intermédiaire», a-t-il déclaré dans un entretien à la chaîne Fox News.

    Premier essai depuis la guerre froide

    Le Pentagone a annoncé lundi 19 août avoir testé un missile de croisière dotée d’une ogive conventionnelle qui a atteint sa cible après plus de 500 kilomètres de vol.

    Il s'agit du premier essai du genre depuis que les États-Unis ont pris la décision de se retirer du Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI), signé avec la Russie en 1987, qui interdisait ces tests. Washington a accusé Moscou de ne pas en avoir respecté les termes, ce que Moscou a démenti.

    Vers une nouvelle course aux armements?

    Vladimir Poutine a affirmé que Washington était désormais en mesure de déployer un nouveau missile de croisière en Roumanie et en Pologne, considérant que la Russie se devait de répondre à ce qu'elle voit comme une menace. Les États-Unis ont de leur part nié toute intention de déployer de nouveaux missiles basés en Europe.

    À Pékin, le porte-parole de la diplomatie chinoise a déclaré mardi que l'essai américain montrait que les États-Unis étaient bel et bien engagés dans une nouvelle course aux armements et une nouvelle confrontation lourdes de menaces pour la sécurité régionale et mondiale.

    Lire aussi:

    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    La crise financière c'est pour bientôt... et ce sont les investisseurs qui le disent
    Tags:
    Pékin, Chine, armements, tir, missiles de croisière, Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik