Ecoutez Radio Sputnik
    Sommet du G7 à Biarritz

    G7 face aux défis globaux: pas de «consensus constructif», «des approches myopes et des excuses infantiles»

    © REUTERS / DYLAN MARTINEZ
    International
    URL courte
    Sommet du G7 à Biarritz (43)
    8116
    S'abonner

    Le monde attend du sommet du G7, qui se déroule actuellement à Biarritz, des solutions concrètes aux problèmes internationaux, qu’il s’agisse des incendies de forêt en Amazonie, de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine ainsi que de toutes sortes d’inégalités. Sputnik s’en est entretenu avec un politologue chypriote.

    Réunis au sommet du G7 à Biarritz, les chefs d’État ou de gouvernement de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni sont censés trouver des solutions à des problèmes qui se posent aux pays du monde, a rappelé à Sputnik Kostas Gouliamos, recteur de l'université européenne de Chypre et professeur honoraire de l’université de Lanzhou, en Chine.

    «Bien que l'objectif du sommet soit de formuler des réponses globales aux défis auxquels sont confrontés les pays du monde entier, on doute que les dirigeants soient prêts à un consensus constructif. Les désaccords entre la France et les États-Unis, suivis du Royaume-Uni, du Japon et de l'Italie, sur notamment les incendies de forêt en Amazonie en constituent une preuve solide», a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

    Selon ce dernier, les États-Unis et les pays évoqués «produisent des approches myopes et des excuses infantiles» dans leurs efforts politiques pour faire sous-estimer la gravité de cette crise internationale alors que la forêt amazonienne produit 20% de l’oxygène de la planète.

    «Quoi qu’il en soit, encore plus de contradictions sont attendues sur la guerre commerciale en cours que les États-Unis ont déclarée à la Chine», a prévenu l’universitaire.

    Et d’ajouter que les dirigeants du Groupe des sept devraient aussi se pencher sur de très importantes questions de la politique mondiale, dont la nécessité de s’attaquer à «tous les types d’inégalités».

    «Il s’agit notamment de permettre la participation [à ces efforts, ndlr] des grandes démocraties ayant une influence régionale majeure, des pays d’Afrique et de la société civile […] pour mettre en place des synergies dans les projets et proposer des solutions afin de lutter de manière plus efficace, légitime et tangible contre tous les types d’inégalités dans le monde», a détaillé l’universitaire.

    Rassemblé à Biarritz du 24 au 26 août, le G7 réunit les chefs d’État ou de gouvernement de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni.

    Dossier:
    Sommet du G7 à Biarritz (43)
    Tags:
    guerre commerciale, Amazone, France, États-Unis, sommet du G7 de 2019
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik