International
URL courte
161
S'abonner

En marge du sommet du G7 à Biarritz, la délégation iranienne et la partie française ont débattu principalement de questions bancaires et pétrolières concernant l’accord nucléaire, a fait savoir le chef de la diplomatie iranienne.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a listé les points de l’accord nucléaires au sujet desquels il avait débattu avec ses partenaires français lors de son déplacement à Biarritz en marge du sommet du G7.

«Nos experts ont eu besoin de revoir certains points nécessitant des commentaires supplémentaires, surtout des questions en matière bancaire et les problèmes du domaine pétrolier», a fait savoir Mohammad Javad Zarif depuis Pékin.

D’après celui-ci, il a passé quatre heures au total à Biarritz, en consacrant ce temps à des négociations approfondies avec son homologue Jean-Yves Le Drian. Il a également annoncé s’être entretenu pendant une heure et demie avec Emmanuel Macron.

Le chef de la diplomatie iranienne a fait remarquer qu’ils avaient également réussi à avoir des consultations sur l’accord nucléaire avec les conseillers de la chancelière allemande et du Premier ministre belge. Mohammad Javad Zarif a exprimé l’espoir que ce dialogue serait efficace et que les pays européens membres de l’accord s’acquitteraient de leurs obligations.

Visite surprise de Mohammad Javad Zarif

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, est arrivé à Biarritz dimanche sur invitation de la partie française afin de parler de la crise qui entoure le programme nucléaire de la République islamique.

Il s’est entretenu avec Emmanuel Macron et le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, ainsi qu’avec des représentants de l'Allemagne et du Royaume-Uni. L’Élysée a qualifié ces discussions de «positives» et a promis qu’elles allaient se poursuivre.

Lire aussi:

Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
Biarritz, accord de Vienne sur le nucléaire iranien (2015), France, Téhéran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook