International
URL courte
Le torchon brûle entre Macron et Bolsonaro (21)
345342
S'abonner

Ayant rejeté l’aide de 20 millions d’euros proposée par les pays membres du G7 afin de lutter contre les incendies en Amazonie, les autorités brésiliennes sont prêtes à la reconsidérer, mais à une condition. Jair Bolsonaro a demandé qu’Emmanuel Macron retire ses «insultes».

Le Président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré le 27 août qu'il était prêt à rediscuter d’une aide du G7 destinée à lutter contre les incendies en Amazonie si le chef de l’État français «retirait (ses) insultes».

«D'abord monsieur Macron doit retirer les insultes qu'il a proférées contre ma personne», a-t-il déclaré aux journalistes.

Le chef d’État brésilien a évoqué notamment les accusations du Président français, selon lesquelles il avait «menti» sur ses engagements environnementaux. M.Macron avait de plus annoncé que la France s'opposait de fait à l'accord controversé de libre-échange entre l'UE et le Mercosur.

Des relations plus que tendues entre Bolsonaro et Macron

Les déclarations du dirigeant brésilien à l'égard des autorités françaises ont créé récemment un climat peu favorable au dialogue.

Après les reproches à l’égard du «colonialisme» d’Emmanuel Macron, Jair Bolsonaro s’en est pris à Brigitte Macron dimanche 25 août. Il s’est ainsi moqué de la Première dame française sous un commentaire Facebook.

Le même jour, le Président français a été visé par le ministre brésilien de l’Éducation qui l’a qualifié de «crétin opportuniste».

La veille, Brasilia avait rejeté sèchement l’aide de 20 millions de dollars proposée par les pays membres du G7 pour combattre les feux en Amazonie, rappelant l’incendie de Notre-Dame et conseillant d’être «plus pertinent pour la reforestation de l’Europe.» 

Dossier:
Le torchon brûle entre Macron et Bolsonaro (21)

Lire aussi:

Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions retentissent en Guinée équatoriale - images
La SNCF appelle la police pour neutraliser une bande de jeunes agressant les passagers d’un RER
«Enterrées nues ou en couches»: l’interdiction des soins mortuaires à cause du Covid-19 dénoncée par un thanatopracteur
Tags:
aide financière, aide, G7, sommet du G7 de 2019, Emmanuel Macron, Jair Bolsonaro, incendie de forêt, incendie, Amazonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook