Ecoutez Radio Sputnik
    Tiphaine Auzière, fille de Brigitte Macron

    Bolsonaro ne voulait «ni offenser» ni être «vulgaire» envers Brigitte Macron

    © Sputnik . Ирина Калашникова
    International
    URL courte
    Relations Bolsonaro-Macron plus que tendues (22)
    312037
    S'abonner

    Il ne voulait ni «offenser Brigitte Macron», ni se montrer «vulgaire»: le Président Jair Bolsonaro est revenu, lors d’un point de presse le 27 août, sur son commentaire moqueur contre la Première dame française publié dimanche 25 août sur Facebook.

    Après avoir laissé le 25 août sur son compte Facebook un commentaire offensant sur la Première dame Brigitte Macron, le Président brésilien Jair Bolsonaro a tenu à expliquer ses propos. Dans la publication sur le réseau social, Mme Macron, 66 ans, a été comparé à Michelle Bolsonaro, 37 ans. «N'humilie pas le type - MDR [«mort de rire», ndlr]», a répondu sous le commentaire le Président brésilien.

    Lors d’une conférence de presse le 27 août à Brasilia, le Président brésilien a insisté sur le fait qu’il ne souhaitait ni «offenser Brigitte Macron», ni se montrer «vulgaire». Cependant, il a refusé de s’exprimer sur le sujet familial et a même menacé d’interrompre les journalistes s’ils insistaient, selon LCI.

    Différend franco-brésilien lors du sommet du G7

    Le G7 de Biarritz a donné lieu à une passe d'armes à distance entre M.Bolsonaro et son homologue français au sujet des incendies en Amazonie, débouchant sur l'une des plus graves crises diplomatiques entre les deux pays.

    Des propos offensants du chef d'État brésilien à l'égard de la Première dame française Brigitte Macron ont conduit le Président français à souhaiter ouvertement, devant les caméras du monde entier, que «le peuple brésilien ait très rapidement un Président qui se comporte à la hauteur».

    «#DésoléBrigitteMacron»

    Les propos du Président brésilien ont provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Des internautes brésiliens ont publié de multiples messages accompagnés des hashtags #DésoléBrigitteMacron, #DesculpaBrigitte [Désolé Brigitte, ndlr], afin de présenter leurs excuses pour les paroles de leur Président auprès de la Première dame française.

    L’écrivain brésilien mondialement connu Paolo Coelho s’est également joint à ces excuses auprès de la France:

    «C'est une vidéo un peu triste pour demander pardon à mes amis français pour cette crise, c’est-à-dire sur l'hystérie de Bolsonaro envers la France, le Président de la France, la femme du Président de la France», a déclaré le romancier.

    Dossier:
    Relations Bolsonaro-Macron plus que tendues (22)
    Tags:
    Paulo Coelho, Brésil, France, Emmanuel Macron, Brigitte Macron, Jair Bolsonaro
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik