International
URL courte
24260
S'abonner

Le Président états-unien souhaite faire exploiter une grande partie de la forêt de Tongass, en Alaska, qui représente plus d’un tiers des forêts pluvieuses tropicales tempérées encore à l’état sauvage sur la Terre.

Alors que l’Amazonie en flammes fait la une de la presse mondiale, Donald Trump a demandé à son secrétaire d’État à l’Agriculture d’examiner la possibilité de rendre exploitable une importante partie de la forêt nationale de Tongass en Alaska, affirme le Washington Post.

S’étendant sur 69.000 kilomètres carrés, il s’agit de la plus grande forêt des États-Unis. Elle représente plus d’un tiers des forêts pluvieuses tropicales tempérées à l’état primaire présentes aujourd’hui sur notre planète. Or, selon le quotidien, le Président états-unien souhaite que plus de la moitié de son territoire soit ouvert à l’exploitation forestière, minière et énergétique.

D’après les sources du média, l’administration Trump devrait mettre en œuvre un plan sur le sujet plus tard dans l’année.

Forêt protégée dès 2001

Quelques jours avant la fin de son mandat, le Président Bill Clinton a pris la décision en vertu de laquelle 2,3 millions de kilomètres carrés de forêts jusque-là inexploités, dont la moitié de la forêt de Tongass, se sont retrouvés protégés de la construction de routes.

Par la suite, l’administration de George W. Bush a tenté de remplacer cette politique en vendant des parties de la forêt au plus offrant, jusqu’à ce qu’un juge fédéral rétablisse la mesure de 2001. Enfin, en 2016, le Congrès a décrété la forêt de Tongass comme zone sauvage, qui doit rester inexploitée en toute circonstance.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
La mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
Bill Clinton, Donald Trump, exploitation, forêt, États-Unis, Alaska
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook