International
URL courte
53571
S'abonner

Repas chauds et WC intérieurs refusés, des aviateurs américains s’entraînent en mode crise en Europe pour mieux se préparer à une éventuelle guerre avec la Russie ou la Chine, d’après le journal Defense News.

Des pilotes américains ont dû vivre et s’entraîner dans des conditions inhabituellement difficiles, sans eau courante, repas chauds et WC intérieurs, pendant leur séjour de deux semaines en juillet en Europe, relate le média Defense News, se référant au colonel américain Donn Yates, commandant de la 4e escadre de chasse de la base de Seymour Johnson.

Selon le média, les conditions «spartiates» des exercices Operation Rapid Forge étaient destinées à préparer les soldats à des opérations sur le terrain d’une éventuelle guerre contre un «near-peer competitor» [adversaire qui possède des armes et habiletés similaires], comme la Russie ou la Chine.

«Pires sont les conditions ici — on consomme des rations de combat réchauffables et utilise les WC portables — plus le moral est élevé. En Pologne, nos soldats dormaient dans des hamacs, non pas parce qu’il n’y avait pas d’autre choix, mais parce que je voulais qu’ils ressentent ce que c’est que de vivre sur le terrain», a déclaré le colonel Yates, cité par Defense News.

Les militaires se sont également entraînés à régler des problèmes du quotidien, notamment à réparer les chasseurs endommagés, ce qui les oblige à faire preuve de créativité, d’après le média. Les membres de la 4e escadre de chasseurs ont notamment dû réduire de moitié leur demande de pièces de rechange pour les F-15 et trouver des solutions pour optimiser les réparations.

Pendant les exercices, les F-15 ont fait des escales aux bases aériennes de Spangdahlem en Allemagne, de Powidz en Pologne, de Lielvarde en Lettonie, de Siauliai en Lituanie et d'Ämari en Estonie, précise Defense News. En Allemagne, ils ont habité et travaillé dans des tentes.

La nouvelle stratégie de défense nationale des États-Unis, adoptée en 2018, désigne la Chine et la Russie comme les deux adversaires les plus probables. La Maison-Blanche a surtout exploité l'idée d'une possible «agression russe» pour renforcer sa présence militaire et mener des exercices réguliers en Europe.

Moscou a, pour sa part, plusieurs fois invité Washington à un dialogue constructif et a critiqué certaines de ses récentes initiatives, telles que le retrait du Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI) qui porte atteinte à la stabilité mondiale.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Trump sous-entend l’implication du FBI et du département de la Justice dans les fraudes électorales
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Tags:
F-15, pilote, repas, toilettes, Allemagne, Europe, Pologne, États-Unis, US Air Force
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook