International
URL courte
15826
S'abonner

Au lendemain de l’explosion d’un lanceur iranien Safir survenue jeudi 29 août sur un cosmodrome dans le nord de l’Iran, Donald Trump a écrit sur son compte Twitter que les États-Unis n’avaient rien à voir avec l’accident qu’il qualifie de «catastrophique».

Le Président américain Donald Trump a pensé nécessaire de commenter l’explosion d’un lanceur iranien qui s’est produite jeudi 29 août, selon des média.

«Les États-Unis ne sont pas impliqué dans l’accident catastrophique survenu lors de l’étape finale des préparations du lancement de la fusée Safir sur le site de lancement numéro un de Semnan, en Iran. J’adresse mes meilleures pensées à l’Iran à qui je souhaite bonne chance dans la quête de l’explication de ce qui s’est passé sur le site numéro un», a-t-il écrit.

Le tweet est accompagné d’une photo satellite qui montre plusieurs objets endommagés suite à l’explosion.

Fusée explosée

Jeudi 29 août, le média américain NPR a publié des images satellites montrant les conséquences de l’explosion de la fusée Safir qui a eu lieu, toujours selon le média, le même jour sur le site de lancement du centre spatial iranien Imam Khomeini, à 240 km à l’ouest de Téhéran.

Selon NPR, qui affirme avoir obtenu les photos de la société privée américaine Planet, Téhéran a pour la troisième fois depuis le début de l’année échoué à lancer une fusée spatiale.

Un responsable iranien a déclaré à Reuters que la fusée avait explosé «en raison d’une défaillance technique» et que des jeunes scientifiques iraniens étaient en train de régler le problème.

En janvier, Washington a appelé Téhéran à renoncer à ses tirs de fusées, car de telles actions démontrent que «l'Iran défie la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'Onu qui appelle le régime iranien à ne mener aucune activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires». Cependant, la diplomatie iranienne affirme que les essais de missiles ne violent pas la résolution 2231.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
États-Unis, Iran, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook