Ecoutez Radio Sputnik
    Un réacteur nucléaire (image d'illustration)

    L’Iran dit avoir des «points de vue rapprochés» avec Paris sur plusieurs questions de l’accord nucléaire

    CC0 / ulleo
    International
    URL courte
    Iran, puissance nucléaire (700)
    2101
    S'abonner

    Les positions des Présidents français et iranien ont désormais quelques points communs dans le cadre des négociations sur l’accord nucléaire, selon le porte-parole du gouvernement iranien.

    Dans le cadre des négociations entre Téhéran et Paris sur l’accord nucléaire, les points de vue de ces deux pays se rapprochent et ils possèdent maintenant plusieurs positions communes sur le sujet, a fait savoir le porte-parole du gouvernement iranien Ali Rabi.

    «Ces dernières semaines, des négociations sérieuses ont été menées entre les Présidents [de l’Iran et de la France, ndlr]. Heureusement, leurs points de vue se sont rapprochés sur plusieurs questions», a-t-il affirmé, cité sur le site du gouvernement iranien.

    Il a également indiqué que les autorités iraniennes «attendront jusqu'au dernier» jour des mesures des pays parties prenantes de l’accord nucléaire en ce qui concerne le respect de leurs engagements et, conformément à cela, Téhéran prendra sa décision.

    Auparavant, Téhéran se disait prêt à suspendre plus d'engagements nucléaires si l'Europe ne respecte pas ses obligations et à passer à la troisième étape qui est déjà «élaborée et prête» ce jeudi 5 septembre, selon le ministère iranien des Affaires étrangères.

    Visite surprise de Mohammad Javad Zarif

    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s'est rendu à Biarritz dimanche 25 août sur invitation de la partie française afin de parler de la crise qui entoure le programme nucléaire de la République islamique.

    Il s’est entretenu avec Emmanuel Macron et le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, ainsi qu’avec des représentants de l'Allemagne et du Royaume-Uni. L’Élysée a qualifié ces discussions de «positives» et a promis qu’elles allaient se poursuivre.

    Tensions autour de l’accord sur le nucléaire iranien

    En mai 2018, Donald Trump a annoncé le retrait de Washington de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Et un an plus tard, le Président iranien Hassan Rohani a déclaré que Téhéran suspendait une partie de ses obligations en donnant deux mois aux autres participants pour revenir à sa mise en œuvre.

    L'Iran avait décidé en mai, un an après le retrait unilatéral des États-Unis de l'accord international de 2015 visant à limiter son programme nucléaire, de cesser de restreindre ses réserves d'eau lourde et d'uranium enrichi.

    Le 8 juillet dernier, Téhéran a annoncé le début de l’enrichissement de son uranium à un taux supérieur à 3,67%, le niveau maximum prévu par l’accord nucléaire.

    Dossier:
    Iran, puissance nucléaire (700)
    Tags:
    nucléaire, politique, Téhéran, Paris, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik