International
URL courte
15037
S'abonner

Huit écoliers sur les dix hospitalisés ont succombé à leurs blessures suite à l’attaque d’une école primaire survenue dans la ville chinoise d’Enshi, dans la province centrale de Hubei, a annoncé la police locale dans un communiqué.

Les faits se sont déroulés en pleine journée, le 1er septembre à Enshi, dans la province chinoise centrale de Hubei, où un individu s’en est pris à un groupe d’enfants.

L’attaque a eu lieu vers 08h du matin (02h00, heure de Paris) à l’école primaire Chaoyangpo. L’individu a blessé 10 enfants. La police l’a rapidement arrêté et placé en garde à vue. Il s'est avéré être un résident local âgé de 40 ans, selon un communiqué de la police locale.

Tous les enfants blessés ont été hospitalisés en urgence. Huit ont succombé et deux autres ont survécu. Aucun détail n'a été donné sur l’état des blessures des élèves encore en vie ou leur âge. Mais, en Chine, les enfants inscrits à l’école primaire ont entre 6 et 13 ans.

Le communiqué de la police n'indique pas le type d’arme que l’attaquant a utilisé ou quels sont les motifs qui l'ont poussé à commettre ces actes.

Selon les médias locaux, cet homme est célibataire et avait déjà été jugé pour tentative de meurtre. La police n'a pas encore confirmé cette information.

Lire aussi:

«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Les «loups soldats» de la Chine révolutionnent la diplomatie chinoise
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
Tags:
blessés, décès, morts, enfants tués, enfants, attaque, Chine, école
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook